Industrie/Négoce

Wolseley ferme des agences… et ouvre sur internet

« Accompagner le changement résultant de l’adaptation nécessaire de l’entreprise à l’évolution des marchés et aux modes de distribution. » En présentant son nouveau DRH début septembre, le groupe de négoce Wolseley France (Brossette, Réseau Pro, PanoFrance…) cachait à mots à peine voilés ses futures intentions. Et le verdict est tombé : un plan social est actuellement en cours de discussion avec les partenaires sociaux. Il prévoit la fermeture d’une quarantaine de sites, dont certains de Brossette.
Ce plan est en ligne avec celui mis en œuvre au niveau mondial par le britannique Wolseley qui a déjà fermé 270 succursales et réduit le nombre de ses employés de 8000 au cours de l’année, notamment en raison de ses pertes américaines.
Parallèlement, Brossette, le numéro deux français de la distribution sanitaire-chauffage, devrait annoncer le 30 octobre prochain le lancement d’un site marchand. Il permettra à l’entreprise cliente de passer commande directement sur internet pour être livré soit chez elle, soit sur le chantier en moins de 24 heures. Ce lancement intervient logiquement après que Wolseley France a réorganisé sa logistique en se dotant de plateformes nationales à Meung-sur-Loire près d’Orléans (45) en juillet 2007, à Saint Priest (69) en septembre et à Atton (54) qui viendra compléter le dispositif fin 2008.

Thierry Devige-Stewart

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X