En direct

Wilson Sanches Leal, un milieu de terrain très entreprenant

Etienne Bonamy |  le 08/06/2012  |  EvénementAlpes-MaritimesEssonneGirondeVal-de-Marne

Spécial Euro 2012 -

A l’occasion de l’Euro 2012 (8 juin-1 er juillet), rencontre avec des footballeurs qui ont réussi leur reconversion dans le BTP. Cette semaine : Wilson Sanches Leal, créateur de la société SL&J BTP à Créteil (Val-de-Marne).

Adolescent, quand on s’entraîne quotidiennement avec Gaël Clichy et Morgan Amalfitano (aujourd’hui en équipe de France) ou Julien Faubert (passé par Bordeaux et West Ham), au sein du centre de formation de l’AS Cannes, qui a vu passer avant lui Zinédine Zidane ou Patrick Vieira, on ne se pose pas de questions essentielles sur l’avenir. Et le futur, Wilson Sanches Leal, jeune milieu relayeur doué, l’imaginait beaucoup moins semé d’embûches comme ses blessures, qui l’ont contraint à stopper sa carrière pro il y a dix ans, à 25 ans.

« Mon père est maçon. Quand j’ai choisi d’arrêter, il a vite fallu penser à la reconversion et je me suis dit qu’on pouvait s’associer dans un environnement que je connaissais. » Wilson Sanches Leal suit une formation de gérant d’entreprise et la société SL&J BTP voit le jour à Créteil, en 2010, après qu’il a investi 10 000 euros dans le capital. Des chantiers de rénovation et de construction et « six salariés » font tourner la petite entreprise qui ne connaît pas vraiment la crise. « Vu la conjoncture, je craignais que le marché se referme, mais on a vraiment du boulot. » Et le travail, c’est lui qui le dirige.

Assumer les responsabilités

« Gérant, c’est comme être meneur de jeu sur le terrain, il faut décider, orienter. Je me charge surtout de la relation clientèle, mais il m’arrive de mettre la main à la pâte. Même si mon père a toujours été là-dedans, le BTP est sans cesse en évolution. Il faut se tenir informé. Etre chef d’entreprise c’est assumer les responsabilités. Joueur pro, on est dans un environnement d’assistance. Là, il faut aller démarcher. Je ne sais pas si beaucoup d’anciens joueurs ont connu une reconversion dans le BTP alors qu’il y a de vraies opportunités. Certains vont dans la gestion de patrimoine ou les agences immobilières. Dans mon domaine, on reste sans cesse actif. » Et soucieux d’avancer.
« On cherche toujours à se développer. L’entreprise était sur le gros œuvre. On veut aller aussi sur l’aménagement, la couverture. Il faut grandir. » Il a gardé son âme de compétiteur. « Dans les discussions, quand on me reconnaît, ça sert parfois de parler aussi foot. » Au point de pouvoir concilier travail et retransmissions télévisées de l’Euro 2012 ? « Je ne vais pas tout voir à la télé. Même si j’ai joué pour les sélections portugaises, je m’intéresse surtout aux gros matchs. » Il les a déjà notés.

PHOTO - 648709.BR.jpg
PHOTO - 648709.BR.jpg
PHOTO - 648722.BR.jpg
PHOTO - 648722.BR.jpg
A Cannes avec les futures étoiles du ballon rond

Né au Portugal, Wilson Sanches Leal est arrivé à Grigny (Essonne), en région parisienne, avec ses parents à l’âge de 8 ans. Malgré l’éloignement, ses talents de footballeur n’ont pas échappé aux sélectionneurs portugais, puisqu’il est régulièrement appelé en équipe nationale chez les jeunes puis en Espoirs. En France, c’est au prestigieux centre de formation de l’AS Cannes qu’il atterrit. C’est là également qu’il va débuter sa carrière pro au poste de milieu de terrain. Mais le club azuréen, longtemps rival du voisin niçois, redescend en National. Wilson Sanches Leal remonte en Ile-de-France et en Ligue 2 où il rejoint Créteil. Pas pour longtemps, car l’équipe du Val-de-Marne est reléguée. Il enchaîne alors les blessures et les transferts. Pas de quoi se dessiner une carrière durable dans le monde pro. A 25 ans, usé, il décide d’arrêter le foot. Une autre vie commence.

Commentaires

Wilson Sanches Leal, un milieu de terrain très entreprenant

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur