En direct

WeProov dématérialise l'état des lieux

Augustin Flepp |  le 08/12/2017  |  ConjonctureHauts-de-SeineEurope

Cette appli mobile sécurise l'opération grâce à un dispositif de preuve visuelle infalsifiable.

Gabriel Tissandier, Alexandre Meyer et Jean-Luc Manceron affichent un large sourire. Les cofondateurs de la jeune société WeProov ont quitté il y a quelques mois leur cave d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) pour rejoindre un spacieux et confortable appartement du VIIIe arrondissement de Paris. Parallèlement, leur start-up fondée en 2015 a lancé début septembre une application dédiée aux propriétaires, agents immobiliers et locataires. La solution, disponible sur smartphone ou tablette, promet de « faciliter et de sécuriser les états des lieux », à l'aide de photos et de commentaires déposés.

Lancé dans un premier temps auprès des professionnels de l'automobile (notamment les loueurs, pour fournir une preuve visuelle de l'état du véhicule), WeProov a l'ambition de faire passer sa part d'activité dans l'immobilier de 20 à 50 % d'ici deux à trois ans. Pour y parvenir, la jeune pousse met en avant son dispositif « photo- scan » qui permet de créer une preuve visuelle. L'utilisateur peut, par exemple, entourer une zone ou mettre l'accent sur un détail important du cliché (fissure, bosselage… ). « Toutes les données sont horodatées, géolocalisées et certifiées dans un PDF infalsifiable. Vous avez la preuve de tous les défauts, qui pourraient poser problème par la suite », assure Gabriel Tissandier.

Les rapports sont certifiés via une blockchain.

WeProov propose également de confier la réalisation d'un état des lieux à distance, v i a l'envoi d'un « ProovCode » à qui que ce soit, partout dans le monde. Tous les rapports sont certifiés via une blockchain. Le propriétaire peut se faire représenter par un simple accord avec son mandataire. Contacté par « Le Moniteur », le cabinet d'avocats LPA-CGR recommande l'utilisation d'un mandat express. « Sinon, le dispositif est plutôt flou et semble être source de contentieux et d'insécurité juridique. » Dans la pratique, les parties ont habituellement recours à l'établissement d'une procuration écrite pour une durée déterminée, comprenant notamment l'opération réalisable par le mandataire.

Un important gain de temps. Malgré ces réserves sur le plan juridique, le concept a conquis plusieurs agences immobilières régionales, mais aussi une société de dépannage et une compagnie hôtelière. L'application comprend plus de 1 000 modèles d'état des lieux (déclaration de sinistre, inspection de fin de chantier, audit immobilier… ). « L'application nous a permis de diviser par deux la durée de nos états des lieux et de réduire de 100 % le nombre de litiges », rapporte un des fondateurs de BnBkeys, une société spécialisée dans la location courte durée de logements. A Bruxelles, NH Hotel Group a eu recours à WeProov pour inspecter la fin d'un chantier de rénovation (192 chambres). Le directeur de l'établissement a pu se passer du chef des travaux pour relever les principaux points critiques (trace de peinture, retouche de tapisserie… ). Un gain de temps considérable.

Soutenue par la CCI Paris Ile-de-France, la FrenchTech et BPI France, WeProov a bouclé une levée de fonds de 1 M€ et intégré l'accélérateur de start-up Impulse Partners. De quoi l'aider à grandir et à se faire une place au soleil parmi la pléthore d'acteurs que compte déjà ce marché, comme Immopad (200 000 états des lieux générés), HomePad (190 000) ou Ziiimo.

2015 : création.

10 000 états des lieux générés par l'application.

15 collaborateurs.

PHOTO - 10315_650460_k2_k1_1565093.jpg
PHOTO - 10315_650460_k2_k1_1565093.jpg

Commentaires

WeProov dématérialise l'état des lieux

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur