En direct

Weber : toujours fier et toujours plus vert
Charlotte Famy, directrice générale et Jean-Bernard Morvan, directeur des ressources humaines de Weber. - © Weber
Interview

Weber : toujours fier et toujours plus vert

Propos recueillis par Adrien Pouthier |  le 23/10/2020  |  WeberFrance MaçonnerieArtisan maçonNégoce

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Weber
France
Industrie
Maçonnerie
Artisan maçon
Négoce
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La filiale façades et sols de Saint-Gobain a dévoilé le 19 octobre les nouvelles orientations de sa politique de responsabilité sociale et environnementale intitulée « vert et fier ». Sa Directrice Générale, Charlotte Famy et son Directeur des ressources humaines, Jean-Bernard Morvan, ont accepté de détailler cette feuille de route pour le Moniteur.

Il y a six mois, vous avez décidé de structurer votre feuille de route pour la responsabilité sociale et environnementale de Weber autour de deux valeurs « vert et fier ». Qu’est-ce-qui a inspiré cette orientation ?

Charlotte Famy : Pour ce qui est de la fierté, il faut je crois revenir aux origines du groupe. La société a été fondée en 1902 par Georges Weber qui était maçon et qui s’est attaché très tôt à améliorer les conditions de travail de son métier. Sa réflexion était : « Je vais mettre l’humain, mes pairs maçons, au cœur de l’activité pour gagner en confort sur le lieu de travail ». Pour faire baisser la pénibilité, il a dans un premier temps inventé des produits pré-mélangés en amont du chantier et puis dans les années 60 est venue l’industrialisation des enduits de façades monocouche à projeter et aujourd’hui des exosquelettes permettent de soulager les maçons. L’histoire de Weber est jalonnée d’innovations qui ont eu pour but de faciliter le travail des ouvriers du bâtiment. Ça nous devons en être fier.

Quant à la valeur verte ou écologique, dans la lignée de la politique du groupe  Saint-Gobain qui vise à la neutralité carbone en 2050, nous avons structuré notre démarche pour atteindre cet objectif ambitieux.


Comment avez-vous établi cette feuille de route ?

Jean-Bernard Morvan : Dans la continuité de la démarche de transformation que nous avons entamée il y a 3 ans (régionalisation,  structures de management allégées, gestion collaborative), nous avons impliqué les salariés. Ils ont élu des « ambassadeurs » chargés de contribuer à cette démarche. 70 personnes travaillent ensemble et partagent avec les salariés leurs propositions sur ces questions : qu’est-ce qu’ils attendent de Weber demain, qu’est-ce qu’ils veulent de l’entreprise.

Sur le même sujet Weber se veut « #vert et fier »

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Weber : toujours fier et toujours plus vert

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil