Industrie/Négoce

Weber inaugure une nouvelle usine de mortiers près de Nantes

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Établissements industriels, agricoles, ICPE - Produits et matériaux

Sur les terres historiques de PRB, la filiale du groupe Saint-Gobain a investi 10 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle usine de production de mortiers industriels à Château-Thébaud (44) pour répondre au marché local.

 

« Cette usine est l’un des cinq sites de fabrication les plus importants de Weber en France » déclare Denis Michel, directeur général de Saint-Gobain Weber France. Elle vient compléter deux autres sites dans le Grand Ouest situés à Saint-Jacques-de-la Lande (près de Rennes) et à Dissay (près de Poitiers). Elle couvrira les départements de la Vendée, de la Loire- Atlantique, du Maine-et-Loire et du sud du Morbihan. « Nous souhaitons nous positionner avec force sur ce territoire où la demande en matériaux ne cesse de croître » explique Denis Michel.

Un vrai pavé dans la mare de PRB, le premier fabricant indépendant d’enduits dont le site de production est situé à la Mothe Achard, à quelques dizaines de kilomètres.

Certes, beaucoup plus modeste que les 35 ha de l’industriel vendéen, le nouveau site (4,5 ha) de Weber est le dernier d’une quinzaine répartis sur tout le territoire. « Nous misons beaucoup sur la proximité, à la fois pour mieux répondre à nos clients mais aussi dans un souci environnemental » explique Denis Michel.

L’usine, qui affiche une capacité annuelle de production de 120 000 tonnes, ne fabrique aujourd’hui que des enduits de façades et des colles pour carrelage, mais devrait se lancer dans les sols à la rentrée. Elle deviendra à terme la plus polyvalente du groupe en produisant l’ensemble de l’offre. « Nous sommes également en mesure de pouvoir réaliser des productions spécifiques, au niveau de la couleur par exemple, pour des chantiers importants » précise le directeur de l’usine.

Le site de Weber occupe un tiers de la nouvelle zone d’activité du Parc d’Activité du Butay de Château-Thébaud et l’industriel s’est gardé la possibilité d’ouvrir une seconde ligne de production. Aujourd’hui, une quinzaine de personnes travaille sur ce site entièrement automatisé.

L’usine est en service depuis juin 2011. Son inauguration officielle ce lundi 2 juillet correspond plutôt à la livraison du bâtiment administratif, véritable vitrine du savoir-faire du groupe Saint-Gobain. Réalisé avec l’aide de Saint-Gobain Habitat (pour l’étude thermique notamment), ce bâtiment basse consommation de 850 m2 est isolé par l’extérieur (système ITE weber.therm) et chauffé à la fois par de l’énergie récupérée des compresseurs des chaînes de production et un puits canadien qui, couplé avec une VMC, assure également le confort d’été.

Le site comprend également un bâtiment logistique de 2000 m2 particulièrement original puisqu’il a été réalisé avec une solution temporaire (Spaciotempo) en aluminium, sans fondation, avec de grandes portées et une toiture surpressée translucide qui évite les infiltrations d’eau. « Cette solution nous revient environ 5 fois moins cher qu’une solution traditionnelle et nous avons la modularité en plus » explique Raphaël De Courrèges, responsable du projet d’implantation de l’usine.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X