En direct

Water-polo et basket en kit intégral
PHOTO - 648177.BR.jpg - © Edmund Summer

Water-polo et basket en kit intégral

le 15/06/2012  |  Europe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Europe
Valider
Equipements temporaires -

On démonte, on remballe, on recycle et/ou on réutilise. Développement durable oblige, c’est ce qui attend en fin de JO le bassin de water-polo et la salle de basket, tous deux conçus dans cette optique. Avec ses 5 000 places, le premier (54 x 124 m) s’enveloppe de 22 000 m 2 de membrane PVC composite armée (Serge Ferrari) et s’abrite sous dix coussins gonflables autoportants (10 x 54 m) en PVC sans phtalates. Opaques, ils sont à la fois isolants, évitent la condensation et traitent l’acoustique du volume. Ils reçoivent un vernis argenté qui réfléchit la lumière et évite la surchauffe solaire de l’enceinte. Côté spectateurs, les sièges en plastique noir, tous démontables, sont déjà issus de composants recyclés. Les deux bassins (compétition et entraînement) sont formés de panneaux d’acier avec un liner PVC. A terme, tous les PVC pourront être recyclés, les poutres démontées par tronçons de 12 m, les coussins de toiture dégonflés et les panneaux d’acier réutilisés pour de plus petites piscines scolaires.

Effet… plastique

Même approche pour la salle de basket/handball (10 000 à 12 000 places). Structure acier (1 000 t), enveloppe (20 000 m 2 ) en PVC immaculé (Duraskin de chez Verseidag) tendue en toiture sur une poutraison galbée et, en façade, sur des cadres métalliques larges de 6 m, agrémentés d’une structure secondaire d’arceaux inclinés en saillie. Un effet… plastique, des plus réussis. Là encore, au lendemain de la fête, les restes seront diversement accommodés.
Mais la question se pose : recyclable et réutilisable veut-il dire recyclé et réutilisé ? Les JO de Rio 2016 ou les Jeux du Commonwealth (Glasgow 2014) le diront peut-être.

fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Olympic Delivery Authority. Maîtrise d’œuvre : David Morley, architecte. BET : Buro Happold, structure ; Max Fordham, acoustique, éclairage ; Delivery Partner, management de projet ; Architen Landrell Suppliers, design enveloppe. Entreprises : Byrne Group/Ellmers/Balfour Beatty. Architen Landrell, enveloppe ; Barr & Wray/A & T, bassins. Surface : 13 500 m 2 .

fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Olympic Delivery Authority. Maîtrise d’œuvre : Wilkinson Eyre, architecte. Jim Eyre, Sam Wright, Robert Haworth, Ivan Subanovic et Vajini Pannila, architectes associés. BET : Fenton Holloway, structure ; Sandy Brown, acoustique ; United Visuel Artists, conception lumière ; KSS Design Group, équipements sportifs ; SKM, management de projet, environnement. Entreprise : Barr Construction. Surface : 11 500 m 2 . Coût : 49 millions d’euros TTC.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur