En direct

Wang Shu et Lu Wenyu, partenaires artisans

Marie-Douce Albert |  le 24/08/2018  |  RéalisationsGirondeInternationalArchitectesExposition

Exposition -

L'œuvre exceptionnelle du couple d'architectes chinois est présentée à Arc en rêve, à Bordeaux.

Quand il parle de l'alliance qu'il forme avec son épouse Lu Wenyu, l'architecte chinois Wang Shu dit : « Elle est l'artiste, je suis l'artisan. » Les deux partenaires se sont rencontrés à l'université et c'est ensemble qu'ils ont créé, en 1997 à Hangzhou, l'Amateur Architecture Studio, et qu'ils bâtissent, depuis, une œuvre remarquable d'équilibre entre la création contemporaine et la tradition. Alors, qu'importe si en 2012 seul Wang Shu a été proclamé lauréat du prestigieux prix Pritzker, c'est bien à ces deux architectes que le centre Arc en Rêve, à Bordeaux, consacre une exposition jusqu'au 28 octobre (1).

Montagne et eau. Des maquettes du studio Amateur ont fait le chemin depuis les rives du lac Xihu - ce « lac de l'Ouest » qui participe à la réputation de paradis terrestre dont jouit Hangzhou - jusqu'à celles de la Garonne. Elles donnent au public l'occasion de faire plus ample connaissance avec une poignée de projets livrés en Chine. Certains d'entre eux étaient déjà emblématiques, à commencer par le campus de Xiangshan. Réalisé en deux phases entre 2004 et 2007, ce complexe accueille, dans 22 bâtiments construits sur 1 000 hectares, l'académie des Beaux-Arts de Hangzhou dans laquelle Wang Shu dirige d'ailleurs le département d'architecture.

Pour décrire les éléments qui composent l'ensemble, l'architecte les compare à « des montagnes et de l'eau ». En chinois, ces deux mêmes mots shan et shui , accolés, désignent les paysages des peintures anciennes. Sur de grands rouleaux, les artistes traçaient autrefois de gigantesques massifs, et il fallait avoir l'œil exercé pour distinguer, parmi les plis de la roche et les pins finement tracés, ici le minuscule ermitage d'un poète, ou là une petite ville au bord d'une rivière. De la même manière, l'architecture de Wang Shu et Lu Wenyu joue sur les différences d'échelle : si leurs projets forment de vastes territoires, l'individu doit pouvoir y trouver sa juste place.

Vestiges. Monumental, le musée d'Histoire de Ningbo l'est également : 30 000 m² bâtis, tout de même ! Si ses lignes sont incontestablement d'aujourd'hui, sa matière est faite de morceaux d'histoire. Puisque 30 villages avaient été rasés pour laisser place au nouveau quartier du musée, Amateur Architecture Studio s'est servi de leurs vestiges. Sur les murs de l'édifice achevé il y a dix ans affleurent les vieilles pierres ou les tuiles de terre cuite récupérées et réassemblées selon une technique ancienne, le wa pan. Cette démarche de Wang Shu et Lu Wenyu tient autant à leur conscience écologique qu'à leur volonté de préserver une mémoire malmenée dans un pays si prompt à détruire et à construire vite et grand. « Ces vieux villages étaient si beaux, leur disparition représentait une grande perte de sens », estime Wang Shu.

Un projet ultérieur a permis aux deux architectes de pousser cet engagement plus loin encore. Alors que Wang Shu venait de recevoir son Pritzker, il avait failli décliner une commande publique pour le complexe culturel de Fuyang. Puis Amateur Architecture Studio a marchandé : il réaliserait ce nouvel équipement si on lui accordait, en échange, un budget pour la régénération d'un village du même district de Hangzhou. En 2016, ont donc été livrés à la fois le musée de Fuyang et une trentaine de nouvelles maisons à Wencun.

Plus d'informations sur www. lemoniteur. fr/exposition/

PHOTO - 14603_880400_k2_k1_2067592.jpg
PHOTO - 14603_880400_k2_k1_2067592.jpg - © AAS
PHOTO - 14603_880400_k3_k1_2067593.jpg
PHOTO - 14603_880400_k3_k1_2067593.jpg - © IWAN BAAN
PHOTO - 14603_880400_k4_k1_2067594.jpg
PHOTO - 14603_880400_k4_k1_2067594.jpg - © IVAN MATHIE / ARC EN RÊVE
PHOTO - 14603_880400_k5_k1_2067595.jpg
PHOTO - 14603_880400_k5_k1_2067595.jpg - © RODOLPHE ESCHER / ARC EN RÊVE
(1) « Wang Shu, Lu Wenyu - Amateur Architecture Studio », à Arc en rêve, 7 rue Ferrère à Bordeaux. www. arcenreve. com. Egalement, jusqu'au 28 octobre, l'exposition « Terre d'ici - Ivry-sur-Seine/Biganos ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur