En direct

Architecture : Wang Shu et Lu Wenyu, des rives du lac de Hangzhou à Ivry-sur-Seine
Les architectes chinois Lu Wenyu (à gauche) et Wang Shu (à droite), le 12 juillet dernier dans l’exposition que leur consacre Arc en Rêve, à Bordeaux. - © Ivan Mathie

Exposition

Architecture : Wang Shu et Lu Wenyu, des rives du lac de Hangzhou à Ivry-sur-Seine

Marie-Douce Albert |  le 18/07/2018  |  ProjetsCulturePritzker PrizeTerre crue

Les deux architectes chinois étaient le 12 juillet dernier à Bordeaux, à l’occasion de l’exposition que leur consacre le centre Arc en Rêve. L’occasion pour les fondateurs d’Amateur Architecture Studio d’évoquer leur participation à l’appel à projets Réinventer la Seine... à 9 000 km de la ville de Hangzhou, le cadre paisible où ils aiment à travailler comme des artisans.

Pas un instant, on ne les imagine dans le rôle d’architectes stars. Même si la renommée de Wang Shu et Lu Wenyu est internationale, surtout depuis que le premier a décroché le prestigieux prix Pritzker en 2012, le couple semble surtout goûter une vie paisible sur les bords du lac de l’Ouest, à Hangzhou, cette ville chinoise proche de Shanghai. C’est là qu’en 1997, ils ont créé l’agence Amateur Architecture Studio dont la production est un subtil mélange de création contemporaine et de tradition.

Si bien que Wang Shu, que l’on présente volontiers comme un professeur, un poète et un calligraphe et qui se décrit lui-même comme « un artisan », a tout du maître lettré, du sage des vieux contes chinois… et pas vraiment le profil d’un marathonien des compétitions internationales et ultra-médiatiques.

Pourtant, il y a un an, le nom d’Amateur Architecture Studio apparaissait parmi les lauréats de Réinventer la Seine. Associés au promoteur Quartus et aux agences françaises Joly & Loiret et Lipsky+Rollet, Wang Shu et Lu Wenyu étaient retenus avec le projet « Manufacture sur Seine » qui permettra de transformer le site d’une usine de traitement des eaux à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

 

Beau challenge

 

« C’est arrivé par hasard », reconnaissent les deux architectes, alors qu’ils sont de passage à Bordeaux pour découvrir l’exposition que le centre Arc en Rêve leur consacre (*). « Depuis plusieurs années, nous travaillons en coopération avec des architectes et des enseignants français, et notamment avec le centre CRAterre qui travaille sur la construction en terre. Ensemble nous avons mené des recherches sur ce sujet », poursuit Wang Shu. Alors quand proposition leur a été faite de prendre part à l’appel à projets français dans le but de proposer des constructions en terre crue sur le site d’Ivry-sur-Seine, les deux architectes y ont vu un beau challenge.

 

Arc en Rêve consacre une exposition au travail d’Amateur Architecture Studio jusqu’au 28 octobre prochain. © Rodolphe Escher

 

L’initiative contrevenait à toutes leurs habitudes. « En effet, nous ne prenons jamais part à des compétitions et ne répondons qu’à des commandes directes, notamment parce que dans notre pays, le système est différent. Ensuite, nous n’avons guère le temps de le faire et ça n’est pas facile pour nous qui entretenons toujours des liens forts avec le contexte local, de nous projeter hors de Chine », expliquent-ils de concert.

Mais Wang Shu qui évoque son intérêt pour la culture hexagonale, glisse avoir lu Lévi-Strauss et avoue partager beaucoup d’idées avec ses amis français, estime également qu’avec les bons relais sur place, se lancer dans une telle aventure est possible. Et qu’importe si Ivry se trouve à 9 000 km de la Chine et de ses traditions. « Le travail sur la mémoire et les usages représente effectivement une part importante de notre approche, mais nous sommes aussi très engagés sur la question de l’écologie. Ce sujet-là intéresse le monde entier. », assure-t-il.

 

La montagne et le village

 

Pour le directeur général délégué de Quartus, Ludovic Boespflug, « l’enjeu était d’embrasser la philosophie de Wang Shu et d’élaborer un projet en phase avec le contexte français. Mais le plan-masse tel qu’il existe aujourd’hui est bien le sien. » Ainsi pour le projet, qui est également présenté à Arc en Rêve dans le cadre d'une deuxième exposition, « Terre d’ici », les architectes chinois ont imaginé « une montagne et un village ». Wang Shu précise : « nous voulions intervenir de manière légère sur ce site, d’autant que l’usine est l’œuvre d’un architecte connu, Dominique Perrault. Alors nous ne voulions pas ajouter d’autres bâtiments mais davantage créer un nouveau paysage. » Pour ce faire, l’équipe a imaginé poser un long ruban sur l’immense bâtiment d’origine. « Un jour, je me suis retrouvé face à Dominique Perrault et je lui ai donc expliqué mon idée. Au départ, certains pensaient que plusieurs heures de discussion avec lui seraient nécessaires mais notre échange a duré trois minutes. Dominique Perrault m’a répondu : ‘’Formidable ! Maintenant allons dîner !’’ », raconte encore Wang Shu, dans un grand éclat de rire.

A l’avenir, Wang Shu et Lu Wenyu n’excluent pas de tenter d’autres expériences hors des frontières chinoises. A condition que leur vie et leur pratique n’en soient pas bousculées. Pas question ainsi de faire gonfler le studio Amateur. Aujourd’hui, dix personnes y travaillent et pour ses fondateurs, pas question d’aller au-delà de douze. Wang Shu conclut : « nous n’avons pas envie de changer. »

 

(*) Les expositions « Wang Shu, Lu Wenyu – Amateur Architecture Studio » et « Terre d’ici – Ivry-sur-Seine/Biganos » se tiennent jusqu’au 28 octobre prochain à Arc en Rêve, 7 rue Ferrère à Bordeaux. arcenreve.com

 

Commentaires

Architecture : Wang Shu et Lu Wenyu, des rives du lac de Hangzhou à Ivry-sur-Seine

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX