En direct

Voici comment Logévie thématise ses résidences intergénérationnelles
La résidence Concert’O a obtenu le label Haute sécurité santé (H2S) pour son environnement et habitat favorables à l’autonomie, à la mixité sociale et générationnelles, vecteurs de lien social et ses équipements adaptés au vieillissement. - © © Gunther Vicente

Voici comment Logévie thématise ses résidences intergénérationnelles

Orianne Dupont (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 19/01/2018  |  ProfessionArchitectureCultureTechniqueBâtiment

Depuis la livraison de l’immeuble Concert’O dans le quartier des Bassins à flot, à Bordeaux, en 2015, l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH) Logévie développe les logements intergénérationnels thématiques. Une stratégie qui permet de créer du lien et qui a un impact positif sur la vie dans l’immeuble et l’implication des locataires. Depuis la livraison de la première résidence de ce type à Bordeaux, trois nouveaux projets sont en cours dans la métropole bordelaise et un autre sur le bassin d’Arcachon est sur les rails.

«Ces logements coûtent plus chers à construire, explique Mario Bastone, directeur général de Logévie, mais, à long terme, c’est rentable, car il y a moins d’impayés et moins de dégradations.» Une conséquence du lien social qui se tisse au sein des résidences grâce à la mise à disposition de salles communes pour les locataires et du partenariat avec une association qui fait vivre la thématique. Concert’O (inaugurée en juillet 2015) vibre au son de la musique, Ludik à Cenon (78 logements, dont 35 pour seniors, inaugurés en mars prochain) fait la part belle au jeu (jeux de société, jeux vidéo, échecs, etc.) et un troisième programme de 140 logements à Lormont, dont les travaux vont démarrer cette année, sera orienté vers les jardins partagés et la cuisine avec des serres à disposition et une cuisine partagée.

Enfin, l’ESH est actuellement en discussion avec la municipalité de Lanton, commune du bassin d’Arcachon, pour créer une résidence autour de la mer. Le principe est toujours le même: une thématique mentionnée dans le nom du programme grâce auquel l’entreprise communique, la mise à disposition de salles communes et la présence, sur place, d’une association pour animer et faire de la médiation sociale. «S’il n’y a pas de thème des gens ne se rencontrent pas», estime Mario Bastone.

Toute la musique qu’ils aiment

Une fois tous les deux mois, un concert est organisé et, toutes les semaines, l’association Ricochet sonore anime une rencontre autour de la musique.
Une fois tous les deux mois, un concert est organisé et, toutes les semaines, l’association Ricochet sonore anime une rencontre autour de la musique.

Cette formule a été inaugurée en 2015, à la livraison de Concert’O, programme de 52 logements, dont 24 réservés à des seniors, réalisé par l’agence Leibar Seigneurin Architectes. Sur place, l’association Ricochet sonore est chargée de faire vivre la thématique dans le cadre d’une convention via laquelle l’association perçoit 12 000 euros par an. Spécialisée dans les actions musicales de proximité, Ricochet sonore a un local et une petite salle de répétition à l’entrée de la résidence, dans laquelle elle donne des cours pour les locataires (la moitié du coût est pris en charge par Logévie) et des habitants du quartier.

Par ailleurs, l’association organise chaque semaine des rencontres autour de la musique et des concerts tous les deux mois. «Tout le monde écoute de la musique, estime Léo Bourgouin, médiateur culturel au sein de Ricochet sonore, cela suscite des questions, des échanges…» Alors, il tente de réunir les locataires autour de quizz musicaux, de blind tests, de moments d’écoute, de partage de musiques… L’association dispose de deux salles pour ces rencontres, dont l’une peut accueillir jusqu’à 25 personnes.

Une salle de répétition équipée permet aux locataires et aux habitants du quartier de s’initier à la pratique musicale.
Une salle de répétition équipée permet aux locataires et aux habitants du quartier de s’initier à la pratique musicale.

Un locataire batteur de rock et une ado fan de rap

En 2017, 43 habitants ont participé au moins une fois et un groupe de 8 à 10 personnes vient au moins deux fois par mois. «Nous faisons évoluer nos propositions en échangeant avec les gens», explique Léo Bourgouin qui reconnaît que l’association peut faire office de médiateur, voire même de concierge, parfois. «Notre enjeu est d’arriver à une plus grande implication», explique-t-il.

Et parfois, cela fonctionne: un locataire ancien batteur de rock a fait venir ses copains pour un concert en plein air. «Je vais faire une animation rap, indique le médiateur, car il y a une jeune fille ici qui aime beaucoup ce style de musique, mais qui ne vient jamais aux animations. Et cela permet de dire aux seniors «Venez découvrir ce qu’écoutent vos petits-enfants !» L’association qui avoue faire de Concert’O son laboratoire, a également développé des partenariats et propose des concerts à 5 euros.

Ce fonctionnement a d’ailleurs valu à la résidence Concert’O la labellisation Haute sécurité santé (H2S), en fin d’année 2017, qui atteste que l’environnement est favorable à l’autonomie, la résidence propice à la mixité sociale et générationnelle, l’habitat vecteur de lien social et de partage et les équipements adaptés au vieillissement et connectés. La résidence affiche trois macarons sur quatre.

Logévie, une ESH girondine

Logévie, entreprise sociale pour l’habitat, est une filiale d’Action Logement (1%). Propriétaire de plus de 7 5OO logements en Gironde (5O% de logements intergénérationnels et 5O % de résidence autonomie), dont plus de la moitié dédiée aux seniors, Logévie emploie 97 collaborateurs et a enregistré un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros en 2O16. En 2O17, l’ESH a reçu 28O agréments et livré 25O logements. Une production qui a doublé par rapport à la période 2O11-2O12.

Commentaires

Voici comment Logévie thématise ses résidences intergénérationnelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX