En direct

Vitry-sur-Seine Les travaux d'aménagement du parc des Lilas démarrent

francis gouge |  le 16/10/1998  |  Val-de-MarneFrance Seine-et-MarneCollectivités localesAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Val-de-Marne
France
Seine-et-Marne
Collectivités locales
Aménagement
Espaces verts
Architecture
Valider

Ce projet de près de 700 millions de francs sera réalisé sur une vingtaine d'années.

L'aménagement du parc des Lilas à Vitry-sur-Seine, sur le plateau surplombant la vallée de la Seine, démarre. Le conseil général du Val-de-Marne, maître d'ouvrage, vient d'engager une première tranche de travaux qui porte sur la création de jardins familiaux et d'un grand mail planté (voir encadré). D'une superficie de 98 ha, ce vingt et unième parc départemental, ne sera achevé que dans une vingtaine d'années. Il sera alors d'une importance comparable à celui de Sceaux. Le parc des Lilas sera constitué à la fois d'espaces verts ouverts au public et d'espaces privatifs réservés aux pépiniéristes, à des entreprises horticoles et maraîchères déjà présentes sur le site. S'y ajouteront un écomusée du lilas, où seront présentées une centaine de variétés et qui rappellera la présence pas si lointaine des forceries, une roseraie contemporaine et des équipements sportifs.

Au total, ce projet est estimé entre 600 et 700 millions de francs. Sur cette somme, le conseil général consacrera environ 200 millions (10 millions par an) aux travaux de confortement du sous-sol. En effet, le futur parc est situé sur 40 ha de carrières souterraines de gypse, exploitées jusqu'en 1962. Certaines d'entre elles seront comblées, les autres seront placées sous étroite surveillance. Le foudroyage, un instant évoqué, s'est finalement révélé une solution inappropriée en raison de la mauvaise connaissance du sous-sol (une partie étant inaccessible), de l'existence de piliers dont aucun n'est identique, et de la proximité de pavillons. Un autre gros poste de dépense concerne le foncier : à ce jour, le département a déjà acquis 48 ha.

Des jardins familiaux et un grand mail planté

La première tranche de travaux prévoit la création de 21 jardins familiaux de 180 m2 chacun, situés à l'extrême Sud du parc, à la frontière de Thiais, et l'aménagement de cheminements plantés d'arbres. Un grand mail, orienté Est-Ouest sur 1,1 km (4,96 ha), réalisé dans le prolongement de ces jardins, traversera le coeur du parc. Il constituera une véritable colonne vertébrale sur laquelle viendront s'accrocher des équipements.

Planté de plus de 230 chênes, il sera bordé d'un canal de fleurs bleues (lavande, lin, violette) et de graminées blanches pour évoquer le mouvement de l'eau. Sept passerelles enjamberont ce canal. Ces aménagements devraient être terminés au printemps prochain. Une fête pourrait être organisée à cette occasion.

Terrassement : Valentin (mandataire) avec Eurovert (spécialiste des espaces verts comme sous-traitant principal).

Coût : 14 millions de francs.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Traité d'évaluation des fonds de commerce

Traité d'évaluation des fonds de commerce

Date de parution : 02/2021

Voir

Guide de la flexibilité de l'organisation et de l'environnement de travail

Guide de la flexibilité de l'organisation et de l'environnement de travail

Date de parution : 02/2021

Voir

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Date de parution : 02/2021

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil