En direct

Visite de chantier du musée Soulages à Rodez

Margaux Darrieus |  le 15/06/2012  |  AveyronBâtimentProduits et matérielsBétonCulture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Aveyron
Bâtiment
Produits et matériels
Béton
Culture
Profession
Architecture
Technique
ERP
Valider

En contrebas de la cathédrale de Rodez et à deux pas de la maison natale de Pierre Soulages, cinq monolithiques de béton sortent de terre, dévoilant la silhouette monumentale du futur musée dédié aux travaux de l’artiste. Réalisé par les espagnoles RCR Arquitectes, l’ensemble de 6000 m2 s’installe dans le parc du Foirail en travaux, au cœur de la petite ville aveyronnaise. Livraison prévue pour la fin de l’année 2013.

La volumétrie naissante du musée Soulages à Rodez correspond à la diversité des œuvres qui seront présentées ici. Le bâtiment se décompose en deux types d’espaces incrustés dans la pente. Le socle bas en structure métallique, installé parallèlement au parc, abritera le cabinet d’art graphique. Tandis que les grands volumes opaques en béton perpendiculaires à la pente abriteront les toiles de grand format. Ces boîtes, qui seront couvertes d’acier Corten, permettent déjà de cadrer des vues depuis le parc sur la ville en contrebas. Grâce au musée et à une restructuration profonde, le Foirail (ancien parking) redeviendra un vaste espace public de qualité, un belvédère sur le paysage ruthénois.

Structure épurée

30000 m3 de déblais ont été nécessaire pour construire le musée de 120 mètres de long sur ce terrain de 12 mètres de dénivelé hérités de remblais artificiels successifs. Le gros œuvre est aujourd’hui achevé, reste à poser les plaques d’acier Corten qui recouvriront les volumes de béton et le sol des espaces d'exposition. Viendront ensuite les verrières qui permettront l'éclairage zénithal des salles opaques. Sur le socle orienté au Nord, des vitrages de 1,80 m de large par 5,40 m de hauteur viendront souligner la structure métallique parfaitement calepinée (entre-axe invariant de 1,80 m). Ces faibles portées permettent de réduire au maximum la largeur des poutres et des poteaux et de leur offrir un profil effilé élégant.

500 œuvres de Soulages présentées

En plus d’expositions temporaires consacrées à d’autres artistes, le musée abritera une collection de 500 œuvres de Pierre Soulages, dont 250 proviennent d’une donation de l’artiste à la Communauté d'agglomération du Grand Rodez. Les expositions permanentes témoigneront du parcours de l'artiste de 1934 à 2010. Papier, toile, verre, bronze, cuivre... représenteront la multitude des techniques et des supports qu’il a employés à travers le temps. La collection sera élargie au fil des achats (et d'autres donations peut-être). "Il ne s’agit pas d’être exhaustif mais plutôt inscrit dans la chronologie des travaux de Soulages", explique le commissaire du musée Benoît Decron. On pourra notamment y voir la totalité des travaux préparatoires à la création des vitraux de l’abbatiale Sainte-Foy de Conques (Aveyron), réalisés par l’artiste de 1987 à 1994.

Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage: Communauté d'agglomération du Grand Rodez

Maîtrise d'œuvre:

Bâtiment: RCR Arquitectes (Rafael Aranda, Carme Pigem, Ramon Vilalta) et Gilles Trégouët ; Artec 3, Maurici Gines, concepteur lumière ; Passelac et Roques Architectes (François Roques, Romain Passelac et Yann Lodey), architectes d’opération.

Scénographie: RCR Arquitectes et Gilles Trégouët ; MAW Maffre Architectural Workshop, Philippe Maffre, architecte scénographe ; Artec 3, Maurici Gines, concepteur lumière.

Superficie du musée: 6000 m2

Espaces d'expositions pour les collections: 1700 m2

Salle d'exposition temporaire: 505 m2

Jardin: 3 hectares

Travaux: de juin 2011 à la fin de l'année 2013

Entreprises: SATS, fondations spéciales ; Lagarrigue, gros œuvre et maçonnerie ; Vilquin, charpente métallique ; Bellapart, bardage métallique, isolation extérieure, façades vitrées, menuiseries extérieures.

Coût de construction: 15,3 millions d’euros HT valeur juillet 2009 (inclus scénographie et traitement d’environ 5000 m2 d’espaces extérieurs), soit 2500 euros/m2 SHON.

Commentaires

Visite de chantier du musée Soulages à Rodez

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur