En direct

Vinci souffre encore au 3e trimestre
L'Archipel, le futur siège de Vinci à Nanterre. - © Jean-Paul Vigiuer/Groupe Vinci

Vinci souffre encore au 3e trimestre

A.P. |  le 21/10/2020  |  Majors du BTPVinciVinci résultatsRésultats trimestrielsFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Majors du BTP
Vinci
Vinci résultats
Entreprises
Résultats trimestriels
France
Valider

Entre juillet et septembre, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 12,3 milliards d'euros, en baisse de 6,4% par rapport à la même époque de l'an dernier.

Les tendances

L'achèvement des travaux de l'aéroport de Toulon-Hyères est sans doute venu mettre un peu de baume au coeur de Vinci.

Car la major qui a investi massivement dans les concessions aéroportuaires ces dernières années reste dans le rouge au 3e trimestre - après 6 premiers mois déjà compliqués, plombé par la crise sanitaire qui a cloué au sol les avions.

Si les chantiers restent freinés par les mesures sanitaire l'activité s'annonce néanmoins favorable car le groupe a engrangé de nouvelles commandes prometteuses, comme la construction du siège du groupe Total à La Défense ou les travaux sur la ligne à grande vitesse britannique HS2.

Vinci ne change pas ses dernières prévisions, données en juillet. Pour ce semestre, il table sur une baisse de ses bénéfices, mais "nettement" moins marquée que celle qui l'a conduit dans le rouge lors de la première moitié de l'année.

Pour la suite, il promet une amélioration l'an prochain mais sans revenir encore à ses performances de 2019.

En chiffres

Le chiffre d’affaires du 3e trimestre 2020 s’est élevé à 12,3 milliards d’euros, en contraction limitée de 6,4 %. Sur 9 mois, il s'établit à 30,8 milliards d’euros, en baisse de 11,7 %.

- En France (53 % du total), où l’activité avait été particulièrement affectée au 2e trimestre au plus fort de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires des 9 premiers mois s’établit à 16,3 milliards d’euros, en baisse de 15,5 % à structure réelle .

- A l’international (47 % du total), le chiffre d’affaires ressort à 14,5 milliards d’euros, en contraction de 6,9 % à structure réelle et de 9,8 % à structure comparable. Les variations de périmètre, dont l’impact positif sur le chiffre d’affaires ressort à +4 %, concernent essentiellement l’aéroport de Londres-Gatwick, intégré en mai 2019 et les dernières acquisitions de VINCI Energies. Les variations de change pèsent pour -1,1 %, en raison de l’affaiblissement de nombreuses devises par rapport à l’euro.

Prises de commandes de la branche contracting : 33,3 milliards d’euros à fin septembre 2020 en progression de 4 % par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Carnet de commandes au 30 septembre 2020 : 42,8 milliards d’euros, en hausse de 15 % sur 12 mois. Il représente 14 mois d’activité moyenne de la branche contracting (contre 12 mois à fin septembre 2019). La part de l’international dans le carnet représente 59 % du total (57 % à fin septembre 2019).

Evolution par branches sur les 9 premiers mois de 2020

- Concessions : 4 515 millions d’euros (-30,5 % à structure réelle)

- VINCI Autoroutes : 3 526 millions d’euros (-17,8 % à structure réelle et comparable)

- VINCI Airports : 818 millions d’euros (-58,4 % à structure réelle ; -63,4 % à structure comparable)

Autres concessions (VINCI Highways, VINCI Railways, VINCI Stadium) : 171 millions d’euros (-28,6 % à structure réelle, -27,4 % à structure comparable)

- Contracting : 25, 990 millions d’euros (-7,4 % à structure réelle ; -8,5 % à structure comparable)

- VINCI Energies : 9 586 millions d’euros (-2,2 % à structure réelle ; -6,3 % à structure comparable)

En France (44 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre ressort à 4 170 millions d'euros, en baisse de 6,8 % à structure réelle et de 8,0 % à structure comparable. La reprise vigoureuse après le confinement a permis de retrouver, au 3e trimestre, un niveau d’activité proche de celui de l’année dernière.

A l’international (56 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre progresse de 1,6 % à structure réelle (-4,8 % à structure comparable) à 5 415 millions d’euros. La hausse de l’activité en Europe compense le recul du grand international, avec des situations ponctuellement difficiles aux Etats-Unis, en Asie du Sud-Est (Singapour et Indonésie) et au Brésil.

Les prises de commandes de VINCI Energies sont stables à fin septembre 2020 par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le carnet de commandes s’élève à 10,2 milliards d’euros, en hausse de 8 % sur 12 mois. Il représente 9 mois d’activité moyenne du pôle.

- Eurovia : 6 894 millions d’euros (-7,7 % à structure réelle ; -7,2 % à structure comparable)

En France (50 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 s’établit à 3 444 millions d’euros, en baisse de 15,5 % à structure réelle et de 15,8 % à structure comparable, conséquence du quasi-arrêt des chantiers pendant le confinement.

A l’international (50 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 atteint 3 450 millions d'euros, en hausse de 1,8 % à structure réelle et de 3,3 % à structure comparable. Même au plus fort de la crise sanitaire, l’activité a pu être maintenue dans la plupart des pays où Eurovia est implanté. Le chiffre d’affaires a même progressé aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en République tchèque et -hors effet change- au Chili. Il est stable en Allemagne, mais se contracte au Canada, en Pologne et en Slovaquie.

Les prises de commandes d’Eurovia reculent de 12 % à fin septembre 2020 par rapport à la même période de l’exercice précédent, dans un contexte post-électoral en France peu favorable au lancement de nouveaux projets. Le carnet de commandes s’élève à 8,4 milliards d’euros, en hausse de 1 % sur 12 mois. Il représente plus de 10 mois d’activité moyenne du pôle, comme à fin septembre 2019.

- VINCI Construction : 9 511 millions d’euros (-12,0 % à structure réelle ; -11,5 % à structure comparable)

En France (49 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 ressort à 4 655 millions d’euros, en baisse de 19,4 % à structure réelle (-19,9 % à structure comparable). La quasi-totalité des chantiers s’étaient arrêtés à compter du 17 mars, date d’entrée en confinement, avant de redémarrer progressivement à partir de la fin avril.

A l’international (51 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre s’établit à 4 856 millions d’euros, en baisse limitée de 3,5 % à structure réelle et de 1,7 % à structure comparable. La situation de l’activité a varié de manière assez hétérogène, selon les métiers et les zones géographiques, en fonction des décisions prises par les autorités sanitaires locales. Le chiffre d’affaires a progressé en Amérique du Nord et en Europe centrale, mais il a reculé en Asie, en Océanie et, dans une moindre mesure, en Grande-Bretagne. Le chiffre d’affaires de la division Grands Projets monte en puissance sur plusieurs grandes affaires significatives remportées récemment, ce qui compense la légère contraction de l’activité de Soletanche Freyssinet.

Les prises de commandes de VINCI Construction progressent de 20 % à fin septembre 2020 par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le carnet de commandes s’élève à un niveau record de 24,2 milliards d’euros, en hausse de 25 % sur 12 mois. Il représente 21 mois d’activité moyenne du pôle (contre 16 mois à fin septembre 2019).

- VINCI Immobilier : 749 millions d’euros (-7,6 % à structure réelle et comparable)

A fin septembre, le nombre de logements réservés en France - y compris la filiale Urbat- s’élève à 3 125 lots, en baisse de 37 %. Au 3e trimestre, le recul est limité à 11 %.

Commentaires

Vinci souffre encore au 3e trimestre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil