En direct

Vinci s’inspire de l’accrobranche pour faire de la prévention
PHOTO - 650966.BR.jpg - © Vincent Leloup/Le Moniteur

Vinci s’inspire de l’accrobranche pour faire de la prévention

Florent Lacas |  le 15/06/2012  |  Apprentissage BTPPolitique socialeEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Apprentissage BTP
Politique sociale
Entreprises
Valider
Formation -

Faire appel aux principes de l’accrobranche pour former des encadrants de chantier à la prévention ? Le groupe Vinci tente le pari, avec la formation « Accros’bât », mise au point avec le cabinet de conseil en prévention Yseis, à destination des cadres embauchés. Son principe est simple : en une journée, deux équipes composées de conducteurs de travaux, chefs de chantier et ingénieurs méthodes vont concevoir et ériger une construction grandeur nature. La matinée est consacrée à la rédaction d’un plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS), puis le début d’après-midi est dédié au chantier lui-même. Les futurs encadrants se retrouvent ainsi confrontés à des problématiques de terrain.

« Avec Accros’bât, nous voulons qu’ils prennent conscience du fait que toute action lors de la construction d’un ouvrage se prépare et se gère en équipe, détaille Karine Bastide, responsable d’ingénierie de formation au Césame, organisme de ‘‘formation’’ du groupe Vinci. Le chef de chantier, par exemple, n’est pas qu’un exécutant : il doit être associé en amont aux choix constructifs et aux modes opératoires. » Il s’agit également de leur faire prendre conscience de l’intérêt de bien préparer les travaux dans le cadre d’un PPSPS. « Lors du déroulé d’un chantier, il arrive que l’on se retrouve dans des postures qui n’étaient pas prévues au départ, précise Emilien Montoir, responsable du pôle conseil en prévention Ile-de-France chez Yseis. D’où l’importance de disposer d’un fil conducteur lors d’une opération. »

Dédramatiser une situation d’échec

Une habitude qui ne semble pas être toujours de mise dans le BTP. « Nous souhaitons redonner du sens à certains outils de la prévention », appuie Karine Bastide. Après la phase chantier qui a été intégralement filmée, c’est l’heure de la séance vidéo qui ouvre à l’autocritique. « Nous visons à dédramatiser l’erreur en montrant qu’elle est issue d’un dysfonctionnement collectif », précise Emilien Montoir. Le formateur a pu observer que les salariés de la construction étaient particulièrement enclins à évoluer dans leurs habitudes de travail si on leur présentait les bons outils.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur