En direct

Vinci reprend en mains le chantier du musée des Confluences à Lyon
Chantier du Musée des Confluences en mai 2008. - © © Nicolas Robin/Confluences

Vinci reprend en mains le chantier du musée des Confluences à Lyon

Jean-Philippe Defawe |  le 15/01/2010  | 

Vinci, qui était en concurrence avec Léon Grosse, a remporté le second appel d'offres pour l'achèvement du musée des Confluences à Lyon, dont le chantier est à l'arrêt depuis dix-huit mois. Le leader mondial du BTP prend la suite de Bec frères qui avait jeté l'éponge devant les difficultés à élaborer des plans validés par les assurances.

La proposition de Vinci était plus chère de 4,5 millions d'euros que celle de Léon Grosse, mais le conseil général du Rhône a choisi de jouer la carte de la prudence, le dossier de Vinci étant considéré comme plus sûr en cas de nouveau contretemps. Un choix qui s'explique vu les difficultés qu'accumule ce chantier depuis son lancement.

Ce chantier emblématique est en effet à l'arrêt depuis l'été 2008. En décembre de cette même année, le groupement conduit par Bec Frères (groupe Fayat) avait négocié son retrait de ce projet devant la difficulté de mise en oeuvre de la garantie décennale. Une incertitude qui, pour Jean-Pierre Martin, P-DG de Bec Frères, était de nature à remettre "en cause de l'économie générale du contrat, et en particulier le caractère forfaitaire du prix du marché passé avec [son] groupement". "Nous n'avons pas été en mesure de trouver avec le maître d'ouvrage des solutions aux problèmes rencontrés et à leurs conséquences financières qui soient autorisées par la réglementation en vigueur." expliquait-il au Moniteur.

Cette séparation s'était traduite par une résiliation amiable du marché. Charge au maître d'ouvrage de relancer un nouveau marché de travaux pour poursuivre le chantier.
Sur 19 nouveaux postulants, la commission d'appel d'offres du département du Rhône avait retenu les groupements conjoints conduits par les mandataires Vinci Construction France (avec GTM bâtiment et génie civil Lyon, Permasteelisa et Smac) et Léon Grosse (avec Iemants, Seele France et Bemo Systems France).
Dans le même temps, le conseil général avait revu à la hausse le budget alloué au projet, avec un montant total de 175,10 millions d'euros pour achever le musée des Confluences, dont 99,45 millions d'euros pour la seule construction.

Rappelons que lors du concours d'architecte en 2001, remporté par le cabinet viennois Coop-Himmelblau avec un projet complexe et ambitieux baptisé "Cristal-Nuage", le coût prévu était de 60 millions d'euros.

Commentaires

Vinci reprend en mains le chantier du musée des Confluences à Lyon

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur