Entreprises de BTP

Vinci : les vœux-champagne de Xavier Huillard

Mots clés : Entreprise du BTP

Le pdg du groupe avait beaucoup de bonnes nouvelles à annoncer ce mardi 16 janvier, lors de ses vœux à la presse.

« 2017 aura été pour nous, dans nos métiers de « contracting », l’année du retour à la croissance, que ce soit en chiffre d’affaires ou surtout en prises de commandes, ce qui est plutôt de bon augure pour les exercices 2018 et 2019″, a déclaré le Pdg de Vinci, Xavier Huillard lors d’une rencontre avec la presse mardi 16 janvier.

« Ces trois grandes branches que sont Vinci Energies, Eurovia, Vinci Construction, ont toutes vu leur chiffre d’affaires et leurs prises de commandes se redresser » en 2017, « après plusieurs années difficiles, post-crise Lehman Brothers », a-t-il indiqué, anticipant sur la publication des résultats annuels du groupe, le 7 février après-Bourse. Les activités de promotion immobilière ont quant à elles connu une année « très tonique », en particulier la construction de logements neufs.

« Nous sommes sur des taux de croissance des réservations de logements qui sont très impressionnants, nous étions à environ +30% sur le premier semestre 2017 », a-t-il rappelé. Bien qu’inférieur à cela, le taux de croissance sera « très important » sur l’année écoulée.

 

Acquisitions

 

Le groupe a également multiplié les acquisitions: en Allemagne pour la filiale Eurovia (construction de routes) ou encore en Australie avec Seymour Whyte pour Vinci Construction , et une trentaine d’opérations pour Vinci Energies , lui permettant de « sécuriser 1,6 milliard de chiffre d’affaires ».

L’année écoulée aura été positive « à l’international » pour le groupe, « et ce en dépit d’une conjoncture toujours difficile dans un certain nombre de pays ou de nos métiers dépendants du prix des matières premières, et en particulier des prix du pétrole ».

Ainsi en Afrique, le groupe a « pas mal souffert », a affirmé M. Huillard. « C’est sans doute en train de se stabiliser sur un point bas et en parallèle nous avons décidé de nous diversifier en Afrique, en investissant le champ de la production d’énergie, notamment à base de renouvelables, mais aussi de la distribution ».

Construite par sa filiale Cegelec, la plus grande centrale photovoltaïque d’Afrique de l’Ouest a été inaugurée fin novembre par les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et français Emmanuel Macron à Zagtouli, dans le centre du Burkina Faso.

Vinci a signé des contrats pour une demi-douzaine de centrales photovoltaïques au Sénégal et d’autres portant sur du transport et de la distribution d’énergie électrique dans d’autres pays d’Afrique.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X