Transport et infrastructures

Vinci estime à 7 millions d’euros les dégâts des manifestations d’agriculteurs

Particulièrement suivies dans l’ouest de la France à la mi-février, des manifestations d’agriculteurs se sont traduites par des blocages autoroutiers, dont Vinci vient d’estimer le coût. 

Entre la fin janvier et la mi-février, « il y a eu des manifestations [agricoles] sur quasiment dix axes routiers, donc ça a été considérable » précise un porte parole de Vinci Autoroutes, confirmant une information parue dans le journal La Dépêche du Midi. Au total, 14 départements ont subi des dégradations, notamment des incendies. Par exemple, 1 400 mètres carrés ont dû être refaits sur l’A61, qui relie Toulouse à Narbonne.

De plus, Vinci a dû gérer « plusieurs centaines de tonnes » de déchets, déposés sur les voiries du réseau et qui doivent partir dans les filières spécialisées. Au total, le groupe évalue les dégâts à 7 millions d’euros, mais n’envisage pas de porter plainte au pénal selon La Dépêche du Midi. 

Les agriculteurs ont exprimé, via ces manifestations, leur inquiétude vis-à-vis des négociations commerciales menées avec les quatre pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) et à la refonte de la carte des zones défavorisées qui risque de priver certains d’entre eux d’indemnités.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X