En direct

Vinci efface peu à peu la crise
- © © F.M.

Vinci efface peu à peu la crise

A.P. |  le 20/10/2021  |  Vinci résultatsRésultats trimestrielsFrance Vinci

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vinci résultats
Résultats trimestriels
France
Vinci
Entreprises
Valider

Tirée par la construction, l'activité du groupe retrouve ses niveaux d'avant crise. Sur les 9 premiers mois de 2021, le chiffres d'affaires de 35,8 milliards d’euros à fin septembre est en hausse de 3 % par rapport à 2019.

Tomber est instantané et se relever peut prendre du temps. Vinci en fait l'expérience à partir de mars 2020 avec la pandémie de Coronavirus et les confinements. Nous sommes en septembre 2021 et le chiffre d’affaires du 3e trimestre du groupe (13,2 milliards d’euros) retrouve ses niveaux d'avant crise : en hausse de 8 % par rapport au 3e trimestre 2020 et de 1 % à structure réelle par rapport à au 3e trimestre 2019.

Sur les neufs premiers mois de l'année, le CA de Vinci de 35,8 Mds € est même en hausse de 3% par rapport à 2019.

Fondation solide de Vinci, la branche construction  (CA de 19, 25 Mds € à fin septembre 2021, +6 % par rapport à 2019) tirée particulièrement par l’international - chiffre d’affaires à fin septembre 2021 de 9,79 Mds €, en hausse de 16 % par rapport à 2019 - affiche un carnet de commandes de 34 Mds € représentant près de 16 mois d’activité moyenne du pôle.

En France (49 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2021 s’établit à 9 460 millions d’euros (+17 % par rapport à 2020), en léger recul par rapport à 2019 (-4 %) compte tenu d’un effet de comparaison élevé. L’activité reste soutenue dans le génie civil - portée notamment par les projets du Grand Paris Express - ainsi que dans les travaux routiers, ferroviaires et de terrassement. Dans le bâtiment, l’activité est tirée par plusieurs grandes opérations en région parisienne.

 

A l’international (51 % du total), le chiffre d’affaires à fin septembre 2021 atteint 9,79 Mds €, en hausse de 16 % par rapport à 2019 (+18 % par rapport à 2020). Il bénéficie de la montée en puissance de plusieurs grands projets remportés récemment, dont les deux lots de la ligne à grande vitesse HS2 au Royaume-Uni. Il est en hausse marquée dans les travaux routiers, ferroviaires et de terrassement.

 

Les prises de commandes de Vinci Construction reculent de 10 % à fin septembre 2021 par rapport à la même période de l’exercice précédent, mais, rappelle le groupe, le pôle avait remporté, en 2020, d’importantes affaires au Royaume-Uni, en France, au Canada et en Océanie. De plus, compte tenu des tendances observées actuellement sur le marché et d’un carnet de commandes historiquement élevé, l’entreprise reste particulièrement sélective dans sa prise d’affaires.

Cela permet de "compenser", la lente remontée en charge de l'activité concessions (5,15 Mds €; -21 % par rapport à 2019, +14 % par rapport à 2020).

Le chiffres d'affaires de l'activité autoroutière (4, 15 Mds €) n'est en baisse "que" de 3 % par rapport à 2019 avec la hausse du trafic. Quant aux activités aéroportuaires (778 M€), qui partent de plus loin (-60 % par rapport à 2019, -5 % par rapport à 2020) elles semblent avoir touché leur niveau le plus bas et entamé leur remontée. Vinci compte maintenant sur l’assouplissement des restrictions aux déplacements annoncé courant septembre par plusieurs pays - principalement Etats-Unis et Grande-Bretagne - pour voir redémarrer progressivement le trafic international.

Autre locomotive du groupe, l'activité énergie (10,87 Mds €; +11 % par rapport à 2019, +13 % par rapport à 2020) a bénéficié de la diversification et de la croissance externe. Vinci Energies a finalisé 27 acquisitions en 2021, représentant un chiffre d’affaires en année complète de l’ordre de 150 millions d’euros.

Là encore, c'est l'international (55% de l'activité) qui tire l'activité, avec des progressions en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique
et en Asie/Océanie.

Les prises de commandes de Vinci Energies à fin septembre 2021 s’élèvent à 12,3 milliards d’euros, en progression de 14 % par rapport à celles enregistrées à fin septembre 2020. Le carnet de commandes s’élève à 11,4 milliards d’euros, en hausse de 12 % sur 12 mois. Il représente plus de 9 mois d’activité moyenne du pôle.

"Sur ces bases, les résultats 2021 de Vinci devraient être en nette amélioration par rapport à 2020, mais rester malgré tout inférieurs à leur niveau de 2019", estime le groupe.

Commentaires

Vinci efface peu à peu la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil