Entreprises de BTP

Vinci Construction va réaliser une station d’énergies vertes au Maroc

Mots clés : Entreprise du BTP

Le groupe vient de remporter un contrat de 284 millions d’euros pour la construction d’une station de transfert d’énergie par pompage (SETP), près d’Agadir.

Vinci Construction s’offre un contrat d’envergure dans les énergies vertes de l’autre côté de la Méditerranée. Le groupe dirigé par Jérôme Stubler vint d’annoncer avoir remporté un contrat pour la réalisation d’une station de transfert d’énergie par pompage (SETP), près d’Agadir au Maroc, pour un montant de 284 millions d’euros. 

Plus précisément, ce projet, qui va s’implanter dans la ville d’Abdelmoumen, consiste à « stocker l’énergie sous forme hydraulique« , selon un communiqué du groupe.  Il « s’inscrit dans le plan de développement et d’intégration des énergies renouvelables au Maroc », a ajouté Vinci Construction.

 

Quatre ans de travaux

 

Dans le cadre de ce marché, Vinci est mandataire d’un consortium comprenant également l’entreprise autrichienne d’électromécanique Andritz Hydro. Le contrat comprend les études d’exécution, la réalisation du génie civil, la fourniture de matériel et des équipements de transfert, le montage, les essais et la mise en service de la station. Les travaux s’étaleront sur 4 ans.

Dans le détail, les travaux de génie civil réalisés par Vinci Construction incluent le terrassement de deux bassins, le creusement de l’usine de production installée à flanc de colline et enterrée, l’installation de la conduite de transfert sur 3 km, dont 1 km enterré. L’accès aux installations pour le chantier et pour l’opération future du site nécessite par ailleurs la création de nouvelles routes et la réhabilitation de plusieurs autres. L’équipement électromécanique, pris en charge par Andritz Hydro, comprend entre autres deux turbines Francis de 175 MW mises au point spécialement dans le laboratoire de l’entreprise et l’installation d’un poste à haute tension.

 

Recrutements locaux

 

Le chantier mobilisera 840 personnes, « dont 780 recrutées localement. Un programme de formation sera mis en place pour garantir la sécurité et la qualité du chantier », souligne Vinci.

Le groupe est essentiellement présent au Maroc via ses filiales Sogea-Satom et Vinci Energies.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X