En direct

Vincent Feltesse, le président de la FNAU invite les agences d'urbanisme à se renouveler
Vincent Feltesse, président de la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU) - © © ARKANE MEDIA

Vincent Feltesse, le président de la FNAU invite les agences d'urbanisme à se renouveler

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 21/11/2012  |  GirondeSomme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Gironde
Somme
Valider

Plus de questions que de réponses ressortent de la 33ème rencontre des agences d'urbanisme organisés  par la FNAU du 19 au 21 novembre à Cenon, sur l'agglomération bordelaise. La certitude demeure de devoir innover.

Au terme des trois jours de congrès organisés à Cenon (Gironde) du 19 au 21 novembre dans le cadre de la 33ème rencontre nationale des agences d'urbanisme, le bilan est « à la fois positif et plutôt interrogatif », a déclaré en conclusion des débats Vincent Feltesse, président de la fédération nationale des agences d'urbanisme (FNAU) et président de la communauté urbaine de Bordeaux.

«De par leur tradition, les agences d'urbanisme sont dans leur rôle pour déchiffrer et chiffrer la ville avec la montée en puissance de l'environnemental, du numérique, du privé du fait de la raréfaction des fonds publics, … Mais elles se trouvent à un moment de bascule sur comment la ville se fait et elles n'ont pas forcément les bons outils », a-t-il précisé. Reconnaissant les progrès en termes de partenariats noués avec le GART, par exemple, il a invité les agences d'urbanisme à plus bouger les lignes : »Les agences se sont longtemps concentrées sur l'élaboration des SCOT et des PLU. Elles sont devenues des outils de production, il faut qu'elles redeviennent des outils d'innovation », a-t-il insisté.

La question du nécessaire changement de perspectives et des bons outils a d'ailleurs servi de fil conducteur aux 19 ateliers organisés dans le cadre de cette 33ème rencontre. Jérôme Baratier, directeur de l'agence d'urbanisme de l'agglomération de Tours, choisi pour faire la synthèse des ateliers, a notamment rendu compte du sentiment « de ne pas avoir su se saisir du péri-urbain et des usages ». Avec l'autre rapporteur Delphine Vincent, directrice de l'association Etd (centre de ressources du développement territorial), il a parlé de « nouvelles terres à défricher » avec la ville numérique et de l'émergence de nouvelles actions publiques locales sur la politique énergétique et le climat, posant la question du « périmètre des missions ». Les deux rapporteurs ont également insisté sur le nécessaire apport des sciences sociales pour analyser le péri-urbain, « pas vraiment pris en compte comme territoire en tant que tel ».

A l'instar de Vincent Feltesse, il considère que « les agences seront en capacité d'innover quand elles auront élargi leurs partenariats, notamment avec le monde de la recherche et l'université, ainsi qu'avec le privé ou l'habitant. En clair, ceux qui font ».

Des progrès restent à faire aussi pour mieux comprendre la ville numérique et approfondir la connaissance des usages que cela peut susciter : »Cela augmente la capacité de l'individu à se passer des instititutions, qui peut, par exemple, composer soi-même son bouquet de mobilité. Mais cela génère aussi des inégalités, car tous n'ont pas accès à l'information », rappelle-t-il.

Pour faire le bilan des outils utilisés afin de déchiffrer et chiffrer ces nouvelles terres de réflexion, rendez-vous est pris l'an prochain à Amiens (Somme), qui accueillera la 34ème rencontre nationale des agences d'urbanisme.

Commentaires

Vincent Feltesse, le président de la FNAU invite les agences d'urbanisme à se renouveler

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil