Villeroy & Boch prend en main sa promotion auprès des professionnels
Emmanuel Ngues lors de la conférence de presse Villeroy & Boch, le 16 janvier 2014 à Paris. - © © DR

Villeroy & Boch prend en main sa promotion auprès des professionnels

Stéphanie Lacaze-Haertelmeyer |  le 16/01/2014  |  EuropeFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Europe
France entière
Valider
Sanitaire -

Villeroy & Boch a dévoilé sa stratégie commerciale pour 2014, désormais plus axée sur la transparence tarifaire et la visite des installateurs par ses équipes.

Certes 2014 devrait s'inscrire dans la continuité d'une année 2013 morose, sans amélioration pour le secteur céramique toujours bataillé par le matériau de synthèse, notamment sur le créneau de la douche. Et cette année, selon Emmanuel Nogues, directeur marché France de la division Wellness de Villeroy& Boch, « il va falloir compter avec une transparence tarifaire de plus en plus grande grâce à Internet. La notion de bon rapport qualité/prix prend tout son sens. C'est devenu pour nous un facteur majeur de notre politique marketing », a dévoilé le dirigeant, en pointant une autre menace : un négoce professionnel toujours plus multi-marques mais aussi toujours plus enclin aux MDD.

Intégrer les évolutions du négoce

« Le distributeur souhaite protéger ses marges, se différencier, éviter que l'on dévoile ses prix via Internet. Tous ces éléments sont des challenges supplémentaires pour nous », explique Emmanuel Nogues. Villeroy & Boch va-t-il pour autant céder à la tentation de fabriquer des MDD ? Non, « car nous sommes dans une stratégie de marques », même s'il concède une exception au groupe Saint-Gobain pour une gamme de receveurs, « il faut prendre aussi en compte les réalités de l'usine ». Quelle va être justement l'évolution de sa marque dans le négoce ? « Il est clair que s'il restera notre partenaire, on ne peut plus compter sur lui pour assurer notre promotion. »

Conséquence : 25 % du temps des équipes commerciales de l'industriel va être désormais consacré à visiter les installateurs. Et le dirigeant de pointer un autre phénomène qu'il considère comme opportunité : la concentration du négoce. « Elle est plus favorable au resserrement des marques par les distributeurs qu'à un éclatement. Et nous sommes une marque forte », a conclu confiant le dirigeant.

Chiffres clés

- 466 millions d'euros : c'est le chiffre d'affaires de l'activité salle de bains & welness du groupe Villeroy & Boch en 2012

- 2,7 % : c'est le retrait d'activité pour 2013 pour un chiffre d'affaire estimé de janvier à septembre de 346,2 millions d'euros

- 5 % : c'est le recul approximatif constaté sur cette même période pour la France alors que l'Allemagne affichait + 6 %.

Commentaires

Villeroy & Boch prend en main sa promotion auprès des professionnels

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur