En direct

Villages Nature bientôt en chantier

NATHALIE MOUTARDE |  le 26/04/2013  |  Seine-et-MarneFrance entièreCollectivités localesAménagementInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
France entière
Collectivités locales
Aménagement
International
Architecture
Valider
MARNE-LA-VALLÉE -

Cet automne, la filiale commune d’Euro Disney et Pierre & Vacances lancera les appels d’offres de la première phase du projet Villages Nature. D’ici là, EpaFrance aura débuté la viabilisation.

Fin mai, début juin, soit dix ans presque jour pour jour après la signature d’un partenariat d’études, Euro Disney et Pierre & Vacances Center Parcs ouvriront la commercialisation des unités d’hébergement de leur projet commun Villages Nature. « Cette nouvelle destination touristique est fondée sur la quête d’harmonie entre l’homme et la nature et les principes du développement durable », souligne Dominique Cocquet, directeur général de « Villages Nature-Val d’Europe SAS », société créée à 50/50 par les deux groupes.

Implanté sur les communes de Villeneuve-Le-Comte, Bailly-Romainvilliers et Serris, au sud de l’A4, à 6 km de Disneyland Paris, le projet Villages Nature comportera à terme 5 000 unités d’hébergement sur 500 ha (voir ci-dessous). La première phase, qui occupera 180 ha, porte sur la construction, d’ici à la fin 2017, de 1 730 unités d’hébergement et de 16 ha d’équipements récréatifs et d’animation. Elle se décompose en deux tranches, dont la première (1A) ouvrira en avril 2016. Au programme : 1 157 logements (772 cottages et 385 appartements) et les deux tiers des équipements dont l’aqualagon, parc aquatique couvert de 9 000 m 2 , complété d’un lagon extérieur de 2 500 m 2 , chauffé par géothermie profonde (comme tout le site), les jardins extraordinaires, la ferme interactive…
« Les permis de construire de cette tranche 1A sont purgés de tout recours », précise Dominique Cocquet. Les appels d’offres s’échelonneront de septembre-octobre 2013 au printemps 2014 en commençant par les hébergements, puis les VRD & les paysages et les équipements de loisirs dont l’aqualagon. Le maître d’ouvrage n’a pas encore arrêté le mode de dévolution des marchés mais sa volonté est « de pouvoir donner leur chance à toutes les entreprises, de taille nationale comme régionale, voire locale ». La construction des logements doit démarrer début 2014, sous réserve du bouclage financier du projet. Les appels d’offres de la phase 1B seront lancés en 2015.

1 000 emplois par an

En attendant, en juin ou juillet prochain, EpaFrance, établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée, engagera la viabilisation du site, avec à partir de septembre, le creusement de deux plans d’eau (15 ha au total) alimentés par les eaux de ruissellement et les précipitations.
L’investissement de la première phase (1A  1B) s’élève à 700 millions d’euros dont 350 millions pour les travaux (hors travaux sous maîtrise d’ouvrage de l’EPA, de 25 millions) répartis entre les VRD (45 millions), le gros œuvre (120 millions), les corps d’état secondaire (160 millions) et les aménagements paysagers (25 millions). « Le chantier va générer 1 000 emplois par an pendant trois ans. Il se gagnera sur la logistique et l’organisation », conclut Dominique Cocquet.

PHOTO - 719759.BR.jpg
PHOTO - 719759.BR.jpg - © Agence Kreaction
Un projet en plusieurs phases

La première phase de 180 ha de Villages Nature devrait être complétée à l’horizon 2022 par une seconde tranche de 720 unités d’hébergement. Cet ensemble de 2 450 logements et équipements récréatifs se développera sur 259 ha, qui font l’objet d’une ZAC aménagée par EpaFrance. Une autre tranche conditionnelle de 193 ha est prévue à terme. Les 500 ha cités ci-dessus incluent l’actuel ranch David Crockett. Ce projet, à la fois PIG (projet d’intérêt général) et OIN (opération d’intérêt national), mobilise de nombreux intervenants. La direction artistique est assurée par Walt Disney Imagineering et Thierry Huau (Interscène), ce dernier étant aussi en charge du grand paysage et de la végétalisation des hébergements. Trois architectes d’opérations ont été désignés : Jean de Gastines (hébergements), Jacques Ferrier (aqualagon et bowling) et Lionel de Segonzac (ferme interactive). L’équipe de Dominique Cocquet est entourée de quatre AMO dont Egis (développement durable) et Ingérop (phasage, planning) et de sept bureaux d’études.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur