En direct

Vigny-Musset, la qualité de vie

ANNE CHATEL-DEMENGE, pierre delohen, nora hachache |  le 14/03/1997  |  ArchitectureIsèreProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Isère
Professionnels
Valider

La friche industrielle de 28 ha du quartier Vigny-Musset a vécu. Initié par la municipalité précédente puis mis en sommeil, l'ambitieux projet de création d'un « quartier en relation avec l'environnement existant» démarrera en avril-mai. Née de la rencontre d'un projet urbain et de projets architecturaux, cette opération est la plus grosse en termes d'urbanisme et de logements pour les dix années à venir. Elle comprend la construction de 1 500 logements en accession (avec 20 % seulement de logement social), l'implantation d'un pôle universitaire avec l'Institut de géographie et géologie alpines et l'Institut d'urbanisme, la réalisation de commerces et de locaux d'activités de proximité, l'aménagement d'équipements publics sociaux et sportifs et d'espaces publics, et la restructuration des voies existantes, telles la rue Musset et l'avenue Marie-Reynoard.

« Ce projet de reconquête participe d'une volonté de rééquilibrage du sud de la ville », explique Patrick Le Bihan, directeur du développement à la Sages (société d'aménagement Grenoble espace sud), maître d'ouvrage de l'aménagement des quartiers sud, en charge de Vigny-Musset. « Ce quartier aura une vocation résidentielle. »

Le projet lauréat après concours - Pierre Granveaud, architecte parisien, associé au cabinet grenoblois Aktis (Loïzos Savva, architecte) et le cabinet d'études paysagères TER - respecte la relation avec les autres quartiers et privilégie la qualité de vie. « Avec la Villeneuve et le village olympique, ce secteur a vécu au rythme d'expériences urbanistiques (dont les résultats posent problème). Une nouvelle expérience risquait de déstabiliser un peu plus l'ensemble », argumente Loïzos Savva.

D'où le choix clairement assumé d'un urbanisme de parti pris classique qui rassure avec ses îlots - Patrick Le Bihan préfère le terme d'unité de voisinage - et son maillage orthogonal de rues traversantes, avec une césure évidente entre espace public et espace privé. Irrigation, ouvertures, transparence, passages qualifient ce quartier, dont la structure est l'espace public, avec un rôle du végétal et des alignements d'arbres prépondérant.

Plusieurs types de rues-parcs sont déterminés, entre 16 et 26 m de large, avec des caractéristiques végétales différenciées. Chaque îlot est suffisamment vaste pour disposer d'un coeur paysager privatif, planté et boisé, de quelque 3 000 m2. Et Loïzos Savva d'ajouter : « Quelle que soit l'orientation, les logements s'ouvrent sur la verdure vers le coeur d'îlot ou une rue plantée. » Les immeubles (R + 6 avec les deux derniers niveaux en retrait) témoigneront de la richesse architecturale - chaque promoteur choisissant un architecte - simplement encadrée par un cahier des charges urbanistiques. « Nous souhaitons la diversité architecturale comme la réalisation d'une architecture sereine et ample pour parfaire notre objectif de donner à Vigny-Musset le caractère calme d'un quartier résidentiel », espère Loïzos Savva.

Quatre promoteurs - Teillaud et Blain, Grenoble Habitat, l'association du Crédit immobilier de Grenoble et du Crédit immobilier de Voiron, l'Opac 38 - réaliseront le premier îlot fort de 180 logements. Les îlots suivants seront d'une taille sensiblement équivalente, avec l'intervention, chaque fois, de quatre promoteurs. La pré-commercialisation entamée en décembre des deux premiers programmes s'est suffisamment bien déroulée pour que les travaux démarrent dans quelques semaines.

Les futurs résidants ont manifestement perçu la volonté de l'aménageur et des concepteurs de réaliser « un quartier où l'on se sente bien », fondé sur la qualité de vie et des relations aisées avec l'environnement urbain.

DESSIN : Une vocation résidentielle avec des îlots et un maillage orthogonal de rues traversantes. Le rôle du végétal est prépondérant.

Une vocation résidentielle avec des îlots et un maillage orthogonal de rues traversantes. Le rôle du végétal est prépondérant.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil