Culture

Vient de (re)paraître : « La maison japonaise et ses habitants »

Fuyant l’Allemagne nazie en 1933, l’architecte Bruno Taut (1880-1938) a passé trois ans au Japon. Son regard sur la maison japonaise, très éloigné de la condescendance habituelle des Européens à son égard, se veut bienveillant, attentif et désireux d’aller au-delà du simple aspect des choses. C’est le regard d’un architecte – et d’un architecte qui avait principalement construit des logements sociaux – donc particulièrement attentif à la façon d’habiter l’espace et de le vivre.

Publié une première fois en anglais au Japon sous la supervision de Taut en 1937, ce livre des Editions du Linteau suit exactement la mise en pages et les photos de l’édition originale à présent devenue rarissime, mais dont un exemplaire a été prêté à Bernard Marrey, directeur-fondateur de la maison d’édition. La traduction, effectuée depuis le texte allemand par Daniel Wieczorek, est enrichie d’une préface de l’architecte Marc Bourdier, fin connaisseur de l’histoire de l’architecture japonaise.

« La maison japonaise et ses habitants », par Bruno Taut, 18 x 28 cm, Un livre broché de 352 p., 550 ill. 55 euros. Aux éditions du Linteau.

 

 

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X