En direct

Vient de paraître : «La Cité des Electriciens»
- © Editions du Patrimoine

Vient de paraître : «La Cité des Electriciens»

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 22/10/2021  |  CultureNord (Région Moniteur)NordPatrimoineLivre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Culture
Nord (Région Moniteur)
Nord
Patrimoine
Livre
Valider

Réhabilité après cinq ans de travaux par l’architecte Philippe Prost, l’ancien coron minier est devenu un lieu vivant de mémoire, qui mêle patrimoine et création…

La Cité des Électriciens - un «monument du quotidien » - est la plus ancienne cité minière préservée du Nord de la France. Inscrite aux Monuments historiques depuis 2009, elle est située à Bruay-la-Buissière. Elle est inscrite en 2012 sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco au titre de «Paysage culturel, évolutif et vivant».

Construite entre 1856 et 1861, elle avait pour vocation de loger les familles de mineurs. En 2012, les derniers habitants quittent le coron, laissé à l’abandon depuis l’arrêt de l’activité minière en 1979. Il accueille alors une première intervention de la compagnie artistique «Les Pas Perdus» qui donne le coup d’envoi des travaux de réhabilitation qui commencent en 2013. La cité rénovée ouvre ses portes en mai 2019.

Entre préservation du patrimoine et création d’un lieu de vie, de résidence artistique, de villégiature et d'exposition ; l’intervention de l’architecte Philippe Prost a permis de conserver la configuration du quartier. Sur trois hectares, six des neufs «barreaux» ont été réhabilités (trois ont conservé leur usage d’habitation), de même que les «carins», des dépendances annexées aux logements et qui servaient de poulailler, de latrines ou de buanderie. Les jardins ont également fait l’objet d’une rénovation paysagère.

La Cité des Electriciens
La Cité des Electriciens - © Julien Lanoo

Un centre d’interprétation du paysage, de l’urbanisme et de l’habitat miniers accueille le public dans deux bâtiments : le premier, neuf, enveloppé de tuiles rouges émaillées, présente le bassin minier à travers les terrils, fosses et cités, des origines de la révolution industrielle à la fermeture de la dernière fosse. Le second est un «barreau» qui offre un habitat minier réhabilité. Aujourd’hui la Cité accueille des expositions, propose des résidences d’artistes, des ateliers nature, d’arts plastiques, des visites guidées, un espace de restauration, des gîtes, etc.

L’ouvrage cosigné par Philippe Prost, Isabelle Mauchin (directrice de la Cité des Électriciens jusqu'en juin 2021) et Elisa Boeri (historienne de l’architecture), s’ouvre sur une présentation du projet de réhabilitation via un entretien entre Philippe Prost et Isabelle Mauchin. Un «portfolio» détaille ensuite le projet en images. Enfin, une troisième partie évoque la vie dans la Cité lorsqu’elle était encore habitée par les mineurs et leurs familles, ainsi que l’importance des jardins ouvriers et le projet qui a permis leur réhabilitation.

«La Cité des Electriciens», par Philippe Prost, Isabelle Mauchin et Elisa Boeri, 24 x 26 cm, 56 pages, 83 illustrations, 12 euros, aux Editions du Patrimoine. - En librairie le 28 octobre 2021.

Sur le même sujet Chantier de la cité des électriciens à Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais)

Sur le même sujet A Bruay-la-Buissière, le chantier de la cité des électriciens touche à sa fin

Commentaires

Vient de paraître : «La Cité des Electriciens»

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil