En direct

Vient de paraître : «Habiter. Ville et architecture»
«Habiter. Ville et architecture», par Jacques Lucan - © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Vient de paraître : «Habiter. Ville et architecture»

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 28/07/2021  |  CultureLivreLogement collectifLogement socialEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Culture
Livre
Logement collectif
Logement social
Europe
Valider

Une somme érudite et exigeante, signée de Jacques Lucan, architecte, historien, critique, professeur d'architecture et… ancien rédacteur en chef d’AMC, de 1978 à 1988.

Un constat : la question du logement pour le plus grand nombre est au centre des réflexions architecturales et urbaines du XXe siècle. La conception du logement lui-même n’est-elle pas au cœur du métier d’architecte? Au fil du temps, la question s’est posée avec plus ou moins d’acuité en fonction du contexte historique et social, jusqu’à la pandémie actuelle qui a fait surgir nombre de propositions qualitatives plus ou moins pertinentes, en faveur d'habitats plus grands, plus verts, plus vertueux, adaptés au télétravail, etc.


Lente évolution


Cette histoire de l’habitat, s’inscrit donc dans un temps long où les différentes réponses apportées par les architectes et les urbanistes ont toujours suscité critiques, polémiques, rejets et propositions alternatives ; en particulier pour ce qui concerne les collectifs d’habitation. Partant de cette hypothèse et du constat que les évolutions en la matière sont lentes, Jacques Lucan (né en 1947) entreprend de documenter le sujet, depuis la dimension vernaculaire de l’habitat jusqu’à la période actuelle, entre contexte local et vision mondiale.


Confort contemporain


Depuis le début du XXe siècle, et en Europe tout au moins, les caractéristiques des logements ont évolué pour s’établir et se généraliser. La manière dont cette généralisation s’est opérée permet à l’auteur de décrire une évolution qui court jusqu’à nos jours. Le mode de vie urbain/métropolitain qui tend à devenir dominant, influe sur de nouvelles formes de l’habitat qui seront ici analysées, du point de vue de l’idée de communauté qu’elles proposent, aussi bien que de ce que l’on considère être une certaine idée du confort contemporain.


L’habitation, lieu commun de l’architecture


Un ouvrage indispensable pour qui s’intéresse à l’histoire de l’architecture et, plus particulièrement à celle de l’habitat. Relevons quelques intitulés de chapitres : «La question vernaculaire», «Du côté de l’Italie: une leçon de fonctionnalisme», «Martin Heidegger: la demeure paysanne (réapprendre à habiter)», «Retrouver le temps perdu (réapprendre à bâtir)», «Régionalismes (réapprendre à voir)», «Grands-ensembles», «L’invention du logement moderne», «L’habitation, lieu commun de l’architecture», «La ville comme sédimentation», «La ville des grandes formes», «La ville-jardin», «Ville et logements intelligents», etc.

«Habiter. Ville et architecture», par Jacques Lucan, 17 x 24 cm, 400 pages, 37,50 euros. EPFL Presse/Presses Polytechniques et Universitaires Romandes.

Commentaires

Vient de paraître : «Habiter. Ville et architecture»

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil