En direct

Vienne Le logement social se porte bien

THIERRY THOMAS |  le 10/01/1997  |  Collectivités localesLogement socialLogementArchitectureEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Logement social
Logement
Architecture
Europe
Vienne
Immobilier
Etat
Professionnels
Valider

- La convention passée entre le département et l'Etat porte ses fruits. - Une bonne année pour l'Opac 86 et la SA régionale d'HLM.

-« L'année 1996 aura été une bonne année, avec plus de soixante appels d'offres lancés, soit près de 460 logements », affirme Bernard Peterlongo, responsable du département patrimoine à l'Opac 86. Présent sur l'ensemble du département, l'Opac 86 construit essentiellement des pavillons en locatif, au détriment du collectif qui diminue et des opérations d'acquisition-réhabilitation de plus en plus difficiles à monter. Pour Bernard Peterlongo, « cette activité soutenue, effet bénéfique de la convention signée entre le ministère et le département, a permis de doubler le nombre de financements ».

L'Opac 86, qui n'était pas apparu à Poitiers depuis 1981, a engagé, cet automne, un programme de 32 pavillons dans le quartier de la Plaine. Les logements confiés au cabinet Chambon-Servais seront livrés en juillet 1997. Une seconde tranche de 21 logements sera engagée en 1998. Les appels d'offres pourraient être lancés à la fin de l'année.

De bonnes perspectives pour 1997

L'Opac départemental vient de lancer plusieurs opérations en milieu rural, avec un démarrage des travaux en 1997. Ce sont : Loudun, 20 pavillons (architecte, Cheminade) ; Civaux, 15 pavillons (architecte, Papot) ; L'Isle-Jourdain, 23 logements répartis en trois programmes. « Malgré les incertitudes qui planent encore sur la réforme des financements, on peut penser que le volume d'opérations en 1997 sera du même ordre que celui de cette année », précise Bernard Peterlongo. Des programmes sont déjà arrêtés : la construction de 16 pavillons à Bonneuil-Matours (architectes, Deshoulières-Jeanneau) et un foyer pour personnes âgées de 20 logements (architecte, David Leonetti).

Pour la première fois cette année, certains appels d'offres sont restés infructueux par manque de réponses. « Pour de petites opérations en campagne, les entreprises poitevines ne répondent pas, et l'on ne trouve plus d'artisans en milieu rural. C'est le cas pour la maçonnerie dans le sud de la Vienne », souligne Bernard Peterlongo. Aussi, pour essayer d'attirer les entreprises dans des endroits où elles n'ont pas envie d'aller, l'Opac a mis en place les appels d'offres groupés. Avec le même architecte, les entreprises vont répondre pour deux, trois voire quatre opérations en même temps.

La Société anonyme régionale d'HLM de Poitiers a aussi largement bénéficié de la convention logement. Cette année, elle aura livré 205 logements, soit plus du double qu'une année normale (54 en 1994 et 84 en 1995).

La SA régionale prévoit de construire 113 logements en 1997. Plusieurs opérations sont déjà programmées et, explique Patrick Péroni, directeur adjoint : « On groupe les appels d'offres d'une opération, confiée au même architecte, mais qui se déroule sur plusieurs sites. Au départ, c'est lourd à manier, mais c'est redoutablement efficace. Si l'occasion se présente, nous reconduirons ce type d'opération l'année prochaine. »

PHOTO: Une livraison de la SA d'HLM régional e : l'ensemble du Capitole à Buxerolles.

Poitiers Programmes de la SA régionale d'HLM

26 logements en petit collectif « les Berlinoises » (Georges Duclos, architecte), sur le quartier de Saint-Eloi à Poitiers, 10 pavillons à Château-Larcher (architecte Frédéric Gracient), 11 pavillons à Marçay (architecte Françoise Nairac), 10 pavillons à Chalandray dans le cadre d'un programme Spire (logements adaptés aux personnes âgées). Pour toutes ces opérations, les appels d'offres seront lancés au cours du premier semestre 1997 pour une livraison à la mi-1998.

Une opération de près de 30 logements, à La Roche-Posay, est liée à la réalisation du centre de rééducation fonctionnelle des grands brûlés.

La SA régionale achève sur « la Gibauderie », à Poitiers, un programme de 102 logements en deux tranches (architecte, cabinet Triade). La première tranche de 78 logements sera livrée en janvier prochain. La seconde, de 24 logements, le sera en avril. Coût de l'opération : 41,5 millions.

La société a lancé, cette année, deux opérations multisites. La première de 38 pavillons sur quatre sites, la seconde de 11 pavillons sur trois sites, mais sur la même commune.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil