En direct

Vienne La future privatisation du Futuroscope confirmée

le 04/06/1999  |  Collectivités localesVienneFrance entière

Accor, la Caisse des dépôts et Vivendi sont sur les rangs.

René Monory, président du conseil général de la Vienne, ne cache plus son intention de privatiser le Futuroscope. Il a confirmé à l'assemblée départementale que la gestion du parc sera confiée au privé.

Le département restera propriétaire du site sur lequel il a investi 1,7 milliard de francs depuis 1984. Il percevra des loyers dont le montant n'est pas fixé, même si le chiffre de 40 millions est évoqué.

La Caisse des dépôts, le groupe Accor et Vivendi figurent parmi les « futuroscopables » les plus souvent cités. Le groupe retenu devrait être connu à la mi-juin. Il devra « investir pour conserver au Futuroscope son avance dans le domaine de l'image et des technologies nouvelles et assurer son développement au plan international », a précisé René Monory. La banque Lazard frères a été chargée de l'évaluation financière du parc.

Commentaires

Vienne La future privatisation du Futuroscope confirmée

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur