Industrie/Négoce

Victime de la crise, le marché des piscines chute mais croit à son avenir

Le marché français des piscines privées va plonger en 2008, après plusieurs années d’euphorie, avec un recul prévu d’un tiers des installations en raison de la crise et d’une mauvaise météo, a indiqué mercredi 15 octobre la Fédération des professionnels de la piscine (FPP).

« Le nombre de piscines enterrées devrait diminuer de 25% et celui des piscines hors-sol de 40% à 50% par rapport à 2007 », soit environ un tiers du total, a déclaré Jacques Braun, administrateur de la FPP lors d’une conférence de presse. M. Braun a reconnu que certains « petits acteurs », qui constituent la grande majorité des 3.000 entreprises du secteur (2.500 sont de simples installateurs), commençaient à fermer leurs portes.

1,346 millions de piscines
Depuis le début du siècle, le nombre de piscines vendues ne cessait de progresser: 74.000 en 2003, 94.000 en 2006, 98.000 en 2005 et 2007 sans oublier l’exceptionnel record de 2004 (128.000), consécutif à la canicule de l’été précédent, au point de faire de la France le deuxième marché mondial derrière les Etats-Unis.
En 10 ans, de 1998 à 2007, le nombre des bassins a été multiplié par 2,4 (de 556.000 à 1,346 million), soit une progression annuelle d’environ 15%.
Déjà, avant le début de la crise financière, le marché avait baissé de 20% au premier semestre, en raison d’une météo maussade, selon Philippe Bach, le président de la FPP. « Mais le marché reste structurellement porteur », selon M. Braun, « car la construction de maisons individuelles a été très forte au cours des dernières années et il reste de nombreux jardins a équiper ». « La piscine reste un rêve très fort des Français », estime-t-il

Moins de morts
La FPP s’est par ailleurs félicité de la diminution du nombre de décès des enfants dans les piscines privées depuis l’application en 2004 de la loi imposant un des quatre systèmes de sécurité autorisés (alarmes, barrières, abris, couvertures). « Le nombre de décès, qui était de 17 en 2004, 10 en 2005 et 21 en 2006, est tombé à 4 en 2007 et 6 depuis le début de l’année 2008 si on ne compte par les 3 noyés en piscinettes gonflables », a indiqué Joëlle Pulinx, secrétaire générale de la FPP.
Pour relancer l’intérêt pour son produit, la FPP envisage d’organiser en 2009 une « Fête de la piscine » avec « portes ouvertes » dans les entreprises et incitation aux propriétaires d’inviter leurs amis et leurs voisins à découvrir les joies de la baignade.
D’ici là, le 45ème Salon de la piscine et du spa proposera, du 6 au 14 décembre, les dernières nouveautés au parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris.

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X