En direct

Une bonne année 2021 pour Vicat
La cimenterie Vicat de Xeuilley (Meurthe-et-Moselle). - © Vicat

Une bonne année 2021 pour Vicat

LeMoniteur.fr |  le 16/02/2022  |  VicatCimentFrance Résultats annuels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vicat
Ciment
France
Industrie
Résultats annuels
Valider

Le cimentier français a réalisé un chiffre d'affaires de 3,12 milliards d'euros, en hausse de 16,2% par rapport à 2020.

Vicat a annoncé, le 15 février, un chiffre d’affaires opérationnel consolidé pour 2020 de 3,12 Mds€, en croissance de 16,2% à périmètre et change constants par rapport à 2020.

Une belle performance rendue possible par le dynamisme des marchés et d’un environnement de prix favorable, "permettant de presque intégralement compenser la forte hausse des coûts de l’énergie enregistrée sur le second semestre" 2020, a expliqué le groupe dans un communiqué.

Et ce malgré un effet de change défavorable de -3,6% (dû à une moins bonne appréciation de l'euro et à dépréciation de la livre turque), correspondant à un impact négatif de -102 millions d’euros sur l’année et d’un effet périmètre de -1,2%, qui se traduit par un impact négatif de -34 millions d’euros, lié pour l’essentiel à la cession de Créabéton Matériaux en Suisse, en partie compensée par de petites acquisitions dans le béton en France.

Le prix de l'énergie impacte modérément l'activité en France

En France, malgré un contexte sanitaire toujours contraignant, la forte croissance au premier semestre n'a pas été trop entamée par le repli modéré du second semestre du fait d’une base de comparaison défavorable et de l’impact croissant de la forte hausse des coûts de l’énergie.

L'activité ciment a progressé de 9,4%, l'activité béton et granulats de 13,7% et le reste des activités de services de 16% à périmètre constant par rapport à 2020.

Le chiffre d'affaire France du cimentier se monte à 1,07 Md€ en hausse de 10,7%.

Les Amériques se maintiennent, l'Inde redécolle

Dans le reste du monde, malgré la pandémie, les différentes mesures prises par les Etats ont permis à Vicat de poursuivre son activité et d'enregistrer une progression.

C'est particulièrement vrai aux États-Unis et au Brésil, où le secteur de la construction reste dynamique, facilitant notamment les hausses de prix.

Après une forte accélération de l’activité au Brésil entamée dès le troisième trimestre 2020, le second semestre 2021 a été marqué par une base de comparaison nettement moins favorable, dans un environnement sectoriel qui reste néanmoins soutenu. Et aux Etats-Unis, l’environnement macro-économique et sectoriel est resté favorablement orienté sur l’exercice.

Par ailleurs, la construction d’une nouvelle ligne de cuisson de 5 000 tonnes jour dans l’usine de Ragland en Alabama, s’est poursuivie en 2021. Ce nouvel outil sera mis en service au cours du premier semestre 2022, permettra à la fois d’accroître la capacité de l’usine pour répondre à la forte demande du marché, de réduire sensiblement les coûts de production et de participer activement aux objectifs de réduction des émissions de CO2 du Groupe.

Le chiffres d'affaires 2021 de la zone s'élève à 672 M€ en hausse de 11% par rapport à 2020.

En Inde, après un premier semestre qui a bénéficié d’une base de comparaison particulièrement favorable, le second semestre a été marqué par un environnement macro-économique toujours favorable mais impacté par une très forte inflation des coûts, notamment énergétiques, et des prix plus volatils en fin d’année.

Ainsi, le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 363 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2021, en hausse de +31,0% à périmètre et taux de change constants.

410 M€ d'investissements

Pour 2022, Vicat s’attend à une nouvelle progression de son activité et à une amélioration de ses performances financières.

En France particulièrement, l’activité devrait rester bien orientée sur l’ensemble de l’exercice, soutenue par un environnement macro-économique qui devrait être favorable au secteur de la construction. Dans ce contexte, Vicat s’attend à une légère progression de ses volumes et une hausse de prix marquée afin de compenser la hausse des coûts de l’énergie, et notamment de l’électricité.

Les investissements industriels sont attendus en hausse par rapport à 2021 et devraient s’établir autour de 400 millions d’euros, dont environ 130 millions d’euros d’investissements de « maintenance » et 270 millions d’investissements « stratégiques ».

Commentaires

Une bonne année 2021 pour Vicat

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil