Le négoce ferme petit à petit, mais pourrait devoir rouvrir

Le négoce ferme petit à petit, mais pourrait devoir rouvrir

Guillaume Fedele |  le 17/03/2020  |  ArtisansNégoce boisNégoce matériauxFNBMCapeb

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Artisans
Négoce bois
Négoce matériaux
FNBM
Capeb
FFB
France
Medef
Gouvernement
Téréva
Saint-Gobain Distribution Bâtiment France
Sfic
PUM Plastiques
Coronavirus
Vie du BTP
Bâtiment
Industrie
Valider

Alors que de plusieurs enseignes ont fermé leurs agences ce midi, la FNBM, sous la pression du gouvernement, étudie la possibilité d’une reprise partielle de l’activité des négoces afin de soutenir l’économie.

Entre les déclarations des uns et des autres, rien ne va plus dans l'univers du bâtiment. Ce midi, et suite aux échanges avec ses adhérents et plusieurs syndicats professionnels dont notamment la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction (FNBM) s’apprêtait, dans un communiqué prévu pour la fin d’après-midi, à conseiller à ses membres d'interrompre provisoirement leur activité. Une décision qui faisait suite aux fermetures spontanées de plusieurs enseignes et groupes importants du secteur dont Asturienne, Point.P, SFIC, Dispano, Pum pour Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB France), VM pour Herige, Réseau Pro et Panofrance pour Bois & Matériaux, Quéguiner en Bretagne, Torchio Carrelage et Bain…

Pression du gouvernement

Mais voilà, suite à un rendez-vous téléphonique au cours de cet après-midi entre le gouvernement et les présidents de la FFB, de la Capeb, de la FNTP, le président-délégué du Medef et actionnaire principal du groupe Martin Belaysoud Expansion (enseigne Tereva), Patrick Martin, la FNBM s’est vue obliger de changer son fusil d’épaule.« En raison de notre rôle charnière dans le bâtiment et afin de maintenir l’activité économique essentielle à la vie de la Nation, on nous demande d’organiser la réouverture de nos agences, raconte Franck Bernigaud, président de la FNBM. Le comité directeur a pris acte et étudie une position d’une reprise de l’activité à partir du lundi 23 mars. »

Reprise partielle avec effectif réduit

Et de préciser: « Cela sera une reprise partielle avec un effectif réduit, qui doit permettre aux professionnels d’assurer les urgences et le dépannage, dans des conditions optimales d’hygiène et de sécurité pour les salariés. » Ainsi, les comptoirs, les libres-services, les salles d’expositions seront fermés au public. Et à l’instar d’un Cedeo, on peut supposer que les agences qui ouvriront à partir de lundi prochain ne serviront que les commandes préalablement passées par internet, email, SMS, téléphone ou fax. Et qu’aucune commande en agence ne pourra être traitée.

Commentaires

Le négoce ferme petit à petit, mais pourrait devoir rouvrir

Votre e-mail ne sera pas publié

Poupouilloux

18/03/2020 08h:27

Encore du grand n importe quoi de votre part pas vital pour la nation . Si par malheur nous contractons la maladie par votre irresponsabilité notoire nous ne manquerons de porter plainte contre vous si nous en avons le temps malheureusement .RESTEZ CHEZ V OUS ne veut plus rien dire

Votre e-mail ne sera pas publié

Mitch

18/03/2020 08h:44

rESTEZ CHEZ VOUS je pense que vous ne savez pas lire .ais par contre mettre la vie de vos SALRiES en jeu vous savez faire au nom de quoi, Notre gouvernement a été clair pourtant a moins qu il ne recule encore une fois sous la pression d une bande d irresponsables qui ne voient que le profit .

Votre e-mail ne sera pas publié

AV

18/03/2020 09h:50

Bonjour,Qu'en est il de la responsabilité de l'employeur de garantir la sécurité et la santé de chaque salarié avec obligation de résultat? L'état se substitue t-il?A vous lire,Alain VIAUD Directeur Général LABENNE ROUGIER

Votre e-mail ne sera pas publié

Pat

18/03/2020 11h:43

C’est imcrompehensible un pas en avant et un en arrière tout et son contraire La santé du personnel de toutes les ste est en jeu nous devons tenir bon les entreprises qui ont choisi le confinement ne le font pas de gaieté de cœur c’est un coup dur économiquement néanmoins il préserve la santé de leur collaborateur Le gouvernement doit avoir un discours clair une bonne fois pour toute

Votre e-mail ne sera pas publié

chou

18/03/2020 22h:17

Cest une honte encore les magasiniers qui vont trinquer . Le gouvernement doit arrete cest va et vient laisser les enseignes doit reste ferme le bâtiment cest leur problème

Votre e-mail ne sera pas publié

Laurent CLAPASSON

19/03/2020 06h:41

Je suis artisan si les magasins de matériaux ne rouvre pas ces la ruine des artisans. Arrivée un moment faut arrêter les conneries

Votre e-mail ne sera pas publié

Caro34

19/03/2020 09h:49

Bonjour. La décision du gouvernement est inadmissible. Elke ai où l'urgence d'un maçon de finir une maison ? En prenant cette décision cela signifie que les gens qui travaillent dans le bâtiment peuvent tomber malade ou mourir. En prenant cette dcision l'état fait une sélection dans la population. C'est à vous les journalistes de faire remonter les informations et faire précision sur l'état. Merci

Votre e-mail ne sera pas publié

Patrick

19/03/2020 13h:58

Toutes nos agences sont fermées sauf une Congy Marc mais il faut payer comptent à l enlèvement nous ne pouvons pas faire le banquier donc comment fait t on ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Philou

19/03/2020 14h:09

Très mauvaise idée certain corp de métier vont dire pourquoi pas nous et la ,la porte ouverte à tout le monde ou la guerre.les chinois en sont sortie sur pour une chose,tout le monde au même niveau.

Votre e-mail ne sera pas publié

Moe34

19/03/2020 18h:56

Comment rester chez nous pour un confinement, enfin speudo confinement, car même le chef de l'État n'assume pas la décision de protéger ses citoyens ! Si les fournisseurs du BTP ouvrent a nouveau, les artisans et entreprises du BTP vont reprendre l'activité. Vu le nombres de personne travaillant dans ce secteur d'activité où est le confinement? Je suis maître d'oeuvre d'exécution dans la construction de maison individuelle et de petit collectif, comment pouvons nous mettre en oeuvre les précaution sur site pour éviter les contaminations? Sur un chantier de rénovation ou de construction de MI nous n'avons pas les dispositifs nécessaires comme les sanitaires, savons désinfectant.... Comment circuler librement pour aller sur les chantiers? Comment se croiser sur un échafaudage ? Comment se protéger de son compagnon de chantier lorsque des travaux sont effectués a deux? Comment équiper un petit artisans d'un deuxième véhicule pour son salarié ? Comment faire valider des travaux réaliser par un bureau de contrôle en arrêt, donc sans visite sur site? Quels moyens donnent on au contrôleur SPS pour garder ouvert ou pas un chantier? Car si aujourd'hui le gouvernement donne la directive de garder des chantiers ouverts en respectant les consignes des gestes barrière, des masques et autres, comment ce pauvre contrôleur SPS pourra fermer ce même chantier puisque le haut chef de l'État autorisé cette dérive ! Voilà un petit coup de gueule d'une personne plus proche de la réalité que devant des chiffres economique!!!!! Je pense que le problème aujourd'hui n'est plus financier mais vital pour éviter le pire! Mr Macron, svp, pour une fois agissez, et ne jouez pas avec les mots! Portez les où il faut pour assumer la situation! Merci

Votre e-mail ne sera pas publié

PHIPHI

20/03/2020 08h:57

avez vous deja passé une journée dans la cour d'une entreprise de matériaux.soyons sérieux, et laissons le personnel a la maison,il aura assez de travail le jour de la reprise.

Votre e-mail ne sera pas publié

Tim

22/03/2020 17h:02

Nous suivons la même courbe que l'Italie qui n'a pas fermé toutes les entreprises et vous allez être responsable de l'augmentation du nombre de morts. Vous n'êtes pas capable d'assurer à 100% la sécurité des salariés. Vous êtes inconscients.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur