En direct

Vers la naissance du 1er groupe de BTP espagnol

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 15/10/2003  |  EntreprisestransportEurope

Les assemblées générales des actionnaires des groupes espagnols de BTP ACS et Dragados ont approuvé à une très large majorité leur fusion, donnant naissance au premier groupe espagnol du secteur et le troisième européen.
La fusion, déjà annoncée depuis le début de l'année, est en fait une absorption de Dragados par son concurrent ACS, et a été approuvée par 99,9% des actionnaires représentés de ACS et par 96% des actionnaires représentés de Dragados, lors des deux dernières assemblées des deux groupes.
Le président d'ACS, Florentino Perez, également président du club de football du Real Madrid, a expliqué lors de l'assemblée que le coût de la fusion serait d'environ 110 millions d'euros sur la période 2003-2006 mais que la fusion permettra d'économiser 85 millions d'euros par an à partir de la fusion effective, prévue en décembre.
La dette du groupe résultant, dont les nouvelles actions commenceront à être cotées lors de la première quinzaine de décembre, sera inférieure à 1,5 milliard d'euros tandis que les fonds propres dépasseront les 2 milliards d'euros, selon M. Perez qui a fixé comme objectif de réduire la dette à 1 milliard d'euro.
Les directeurs généraux du groupe résultant, baptisé ACS Actividades de Construccion y Servicios (Activités de Construction et Services), seront M. Perez lui-même et Antonio Garcia Ferrer, président de Dragados.

Le nouveau groupe, avec un bénéfice net estimé de 380 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 10,8 milliards d'euros, aura une capitalisation boursière d'environ 4,4 milliards d'euros.
En matière d'investissements, le nouveau groupe prévoit notamment, selon M. Perez, d'augmenter sa participation dans le capital d'Abertis (groupe d'autoroutes résultant de la fusion d'Aurea et Acesa) du 11,5% actuel à près de 20%. Aucun délai n'a été précisé pour cette prise de participation.
ACS maintiendra également "avec patience" sa participation dans le consortium Xfera, adjudicataire en Espagne d'une licence de téléphonie mobile de troisième génération (G3, UMTS) dont le lancement commercial a été maintes fois retardé.
La fusion approuvée par les deux assemblées générales se fera par absorption de Dragados par ACS, pour un échange d'actions de 33 titres d'ACS pour 68 de Dragados.

Commentaires

Vers la naissance du 1er groupe de BTP espagnol

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur