Ventes records pour Tarkett, malgré l’Europe
Michel Giannuzzi, président du directoire de Tarkett. - © © DR

Ventes records pour Tarkett, malgré l’Europe

Andréas Petit |  le 18/02/2014  |  BoisConjonctureIndustrieFrance entièreEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Bois
Conjoncture
Industrie
France entière
Europe
Paris
Immobilier
Hygiène
Valider
Résultats -

Le leader des revêtements de sol a présenté des résultats en forte hausse en 2013, bien que ses ventes en Europe souffrent de la conjoncture économique. Seule ombre au tableau, l’activité bois où des restructurations restent envisagées.

2013 aura été une année fastueuse pour Tarkett. Après une introduction en bourse réussie en fin d’année dernière (la société est valorisée plus de 2 Mds € à la bourse de Paris), le groupe, leader mondial du revêtement de sol, annonce un record pour son chiffre d’affaires : 2,5 Md€, soit une hausse de 9,8 %. Une partie de cette progression s’explique par l’acquisition de la société Tandus aux Etats-Unis (CA : 210 millions d’euros). A périmètre constant, le chiffre d’affaires de Tarkett progresse tout de même de 3,3 %. Côté bénéfices, le résultat net du groupe est en hausse de 18,5 % et s’établit à 99 millions d’euros.

En France, un repli de 5 à 10 %

« Nous remplissons notre objectif de dépasser la croissance du PIB national dans tous les pays où nous sommes présentes, en dehors de la zone Europe » se félicite Michel Giannuzzi, président du Directoire. Dans cette zone, le chiffre d’affaires a reculé de 1,4 % pour s’établir à 670 millions d’euros. Néanmoins cette baisse cache de grande disparité entre des pays dynamiques comme l’Allemagne ou la Pologne et les pays de l’Europe du sud aux marchés encore déprimés. La France appartient à cette seconde catégorie, avec une activité en repli de 5 à 10 %.

Tarkett impute le recul observé en Europe à son activité bois qui ne s’est pas rétablie depuis le début de la crise. Des réflexions sont menées sur l’avenir de cette activité dans la région, notamment sur la société française Marty, rachetée en 2011, et dont une restructuration serait en préparation. Parallèlement Tarkett renforce sa politique d’innovations sur les sols souples, comme les sols vinyles sans phtalates.

Poursuite de la croissance externe

Pour 2014, Tarkett maintient ses objectifs inchangés : une croissance supérieure à celle des PIB des pays où sont vendus ses produits. Par ailleurs le groupe a annoncé que sa politique d’acquisition continuera, avec comme première cible la société polonaise Gamrat (CA 2013 : 19 millions d’euros), bien implantée en Europe centrale et orientale.

Commentaires

Ventes records pour Tarkett, malgré l’Europe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur