En direct

Ventes d’engins de chantier : nuages à l’horizon
La construction des deux lignes LGV fait progresser les ventes de gros engins - © © Gilles Rambaud

Ventes d’engins de chantier : nuages à l’horizon

Gilles Rambaud |  le 06/07/2012  |  Matériel de chantierFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Matériel de chantier
France entière
Valider

Encore un bon semestre pour les engins de chantiers en ce début d’année 2012. Mais les prochains mois risquent d’être plus difficiles.

Encore une croissance à deux chiffres pour les ventes de matériels de chantier en France, avec +18% pour le premier semestre 2012 par rapport à celui de 2011. Sur un cumul de 12 mois glissants la hausse atteint +16% ce qui représente quelques 17 500 machines livrées.

Deux moteurs font tourner ce marché. D’un côté les loueurs de matériels, qui renouvellent leur parc de petites machines comme le prouve la bonne santé des ventes de minipelles (4 121 unités livrées en 5 mois). Parallèlement les grands travaux pour la réalisation des lignes à grande vitesse Sud-Europe-Atlantique et Bretagne-Pays-de-Loire influent favorablement sur les ventes d’engins de terrassement, celles des tombereaux articulés bondissant de 175% !
Bref : jusque-là tout va bien. Mais de gros nuages s’annoncent à l’horizon…

Prises de commandes en berne

« Il y a un véritable coup de froid depuis le mois de mai. La livraison et la facturation des commandes passées en début d’année maintient notre chiffre d’affaires mais les nouvelles prises de commandes ont brutalement chuté de 25% » constate Jean-Marie Osdoit, président du Seimat, le syndicat des importateurs de matériels de travaux publics.

Ce trou d’air va d’ores et déjà se faire sentir lors du second semestre 2012, surtout si la confiance des acheteurs ne revient pas. « Le climat d’incertitude économique actuel lié aux crises des dettes souveraines et au resserrement du crédit en général incite à la prudence » regrette le Seimat qui abaisse sa prévision annuelle à -5%. Et pour l’année 2013 ? « Nous n’avons pas assez de visibilité pour nous engager sur un pronostic fiable » esquive Jean-Marie Osdoit, qui ne sait pas si ces mois de mai et juin ne représentent qu’un passage à vide ou bien l’amorce d’un retournement de tendance plus profond.

Commentaires

Ventes d’engins de chantier : nuages à l’horizon

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur