En direct

Vendée Saint-Hilaire-de-Riez veut devenir station touristique

bertrand escolin |  le 21/02/1997  |  VendéeFrance Collectivités localesTourismeArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vendée
France
Collectivités locales
Tourisme
Architecture
Europe
Professionnels
Valider

- L'urbanisme devra se marier avec l'environnement. - L'appel à candidatures d'architectes est lancé en février.

Importante commune touristique de Vendée avec plus de 300 000 personnes hébergées par an, Saint-Hilaire-de-Riez dispose d'une armature touristique relativement ancienne (de nombreuses résidences secondaires) et d'atouts naturels considérables. Ils sont peu valorisés : le bourg de Sion, en frange littorale de la commune, est composé d'un îlot résidentiel, situé entre une corniche donnant sur la mer, des marais en arrière-plan et une vaste forêt de pins.

Le projet global de dynamisation que vient de lancer la commune a été élaboré avec le cabinet d'urbanisme CEU de Nantes. « Il fait suite à un projet de port de plaisance, mis provisoirement de côté, et vise à mettre en valeur les atouts naturels de Saint-Hilaire », explique Patrice Carudel, urbaniste.

Objectif : constituer une station touristique en retrouvant l'esprit corniche du front de mer.

Située au nord de Sion, envahie par les voitures en été, l'esplanade qui se prolonge vers la corniche est un endroit particulièrement visible de tout le littoral. Elle constitue le futur pôle de la station. Se déclinent ainsi, sur les artères principales de Sion et sur la corniche, des aménagements de voirie et des plantations d'arbres et de buissons pour organiser des sentiers de promenade et réduire l'emprise visuelle du bâti et des voitures. Des animations seront organisées sur la plage (activités nautiques), la forêt et les marais (parcours de découverte).

Un pôle de station sera constitué au coeur de l'esplanade, reliant la corniche à la forêt. Et 250 logements, construits et répartis en lots de petits collectifs à R + 2, entoureront l'esplanade replantée de pins maritimes. Le projet prévoit également des équipements commerciaux et hôteliers. La Diren (direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement) a donné son accord au projet qu'elle désigne volontiers comme exemple de retrouvailles entre l'urbanisme littoral vendéen et son environnement, jusqu'alors un peu malmené.

Un avis public à concurrence est lancé courant février pour la maîtrise d'oeuvre du projet de station.

PHOTO: La corniche au nord de Sion sera réaménagée. Plantations d'arbres et de buissons borderont des sentiers de promenade et réduiront l'emprise visuelle du bâti et des voitures.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Lire et concevoir un paysage

Lire et concevoir un paysage

Date de parution : 10/2020

Voir

Réussir son projet de performance énergétique

Réussir son projet de performance énergétique

Date de parution : 10/2020

Voir

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil