En direct

Végétalisation Un tapis vert à faible entretien pour le tramway

CLAUDE HUBERT |  le 08/02/2007  |  TransportsCollectivités localesArchitectureRéalisationsAménagement

Entre les deux stations terminales au sud de la ligne du tramway du Mans, sur 1 km de voies, 7 000 m2 de sédum remplacent le gazon. C’est un nouvel usage pour une plante grasse, d’ordinaire utilisée pour les toitures végétalisées. Cela représente 10 % de la surface « verte » de la ligne de tramway qui sera mise en service en novembre 2007.

Cette implantation se fait sur une portion répondant à une utilisation raisonnée du sédum. « Il faut prendre en compte la fragilité de cette plante, explique Vincent Cottet, paysagiste du cabinet Dubus-Richez, architecte. Ici au Mans, la portion de ligne retenue pour son utilisation fait le tour du centre de maintenance dans un environnement ouvert et boisé. Cette plante a besoin d’un bon ensoleillement à 360° ». Elle ne peut pas être utilisée en milieu urbain avec l’ombre portée des façades. Ici, l’espace est ouvert sur un petit bois, planté essentiellement en pins. Il n’y aura pas ou peu de feuilles mortes favorisant l’arrivée de mauvaises herbes. Et, dernier point sur lequel insiste bien Vincent Cottet : « Nous sommes dans une zone où il n’y aura pas de piétinement », le règlement intérieur du centre de maintenance l’interdira.

L’avantage principal est l’absence d’arrosage et de recours aux produits phytosanitaires. Il y a aussi l’absence de tontes, mais un entretien doux (un désherbage deux à trois fois par an) est nécessaire pour assurer une longévité au tapis de sédum. « D’ici à cinq ans, on aura une validation définitive », estime Vincent Cottet, pour arriver à une maturité du tapis végétal avec son support.

1

PHOTO - Tech85 tram1.eps
PHOTO - Tech85 tram1.eps
Fiche technique

Maître d’ouvrage : Le Mans métropole (communauté urbaine du Mans) avec mandataire SEM Le Mans.

Maîtres d’œuvre : Dubus-Richez, au sein d’un groupement dont la Semaly est mandataire.

Entreprises : ISS Espaces verts. Le Prieuré - Vegetal I.D.

Coût fourniture et pose de sedum : 38 euros HT du m2(y compris couche drainante et substrat de culture) ; coût d’entretien : 0,50 euro HT/m2/an.

2

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur