En direct

Vaulx-en-Velin : le diocèse bâtit une église comme signe d’avenir
DESSIN - cc5470sizix1.eps - ©

Vaulx-en-Velin : le diocèse bâtit une église comme signe d’avenir

le 29/09/2008  |  RhôneCulteConcoursArchitectureProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Rhône
Culte
Concours
Architecture
Professionnels
Valider

Dans un contexte social sensible, la paroisse de Vaulx-en-Velin, qui réunit des origines et des cultures très diverses, s’étend sur Vaulx-en-Velin et une partie limitrophe de Villeurbanne, avec quatre églises qui rassemblent 400 fidèles lors des messes dominicales et jusqu’à 1 000 pour les fêtes de Pâques et Noël. Elle est le centre d’une vie sociale et religieuse active où ont lieu réunions de catéchèse, de chorale et de groupes divers, conférences, projections, repas paroissiaux, etc.

Présente et active, l’Eglise veut être plus visible, plus contemporaine. Le diocèse de Lyon a donc décidé de construire une église et ses annexes dans le centre rénové de Vaulx-en-Velin, en remplacement de la chapelle du Pont des Planches, en mauvais état et qui ne sera pas conservée. Pour ce projet exceptionnel, une réponse d’une remarquable qualité architecturale et d’un sens religieux élevé était attendue.

Pour concevoir ce bâtiment « signe », cinq agences ont été invitées à concourir : Arep (Jean-Marie Duthilleul), Construire (Patrick Bouchain et Loïc Julienne), Garbit & Blondeau, [siz’-ix] (Emmanuelle Andréani et Etienne Régent) et Dominique Vigier.

L’équipe lyonnaise menée par l’agence [siz’-ix] a été déclarée lauréate. Le jury a particulièrement apprécié l’insertion dans le quartier, le parvis organisé pour les cérémonies extérieures, la disposition du chœur ainsi que la nef courte grâce à des tribunes et un oratoire proches du chœur.

Ce concours fait l’objet d’une exposition à la Maison de l’architecture Rhône-Alpes, 21, place des Terreaux à Lyon Ier jusqu’au 26 octobre 2008, du mercredi au dimanche de 14 h à 19 h.

Le lauréat , [siz’-ix] architectes Le parti architectural

Construire l’église de Vaulx-en-Velin dans le nouveau centre-ville, c’est donner son repère et sa figure de proue au nouveau quartier du Pont des Planches qui rejoint le grand projet de ville.

Le parvis de l’église est un véritable cloître urbain à l’échelle de l’îlot, protégé de la circulation des rues. Il est conçu, à la fois comme une interface avec le quartier et comme un lieu de convivialité, de rencontre ou de rassemblement cérémonial.

Le jardin intérieur, sur lequel s’ouvrent pleinement les salles paroissiales en toute intimité est en osmose avec les logements adjacents et leur jardin. Le jardin est un lieu protégé, hors la ville, un lieu de convivialité pour les paroissiens.

Le projet se compose de trois éléments architecturaux clairement identifiés :

– l’église Saint-Thomas, dont l’orientation et le mouvement elliptique du chœur permettent d’assumer une très bonne présence urbaine et d’optimiser la course du soleil en terme d’apport lumineux (avec une orientation est-ouest) et de profiter de l’apport solaire pour réguler la thermique du bâtiment.

– l’oratoire, aux dimensions plus intimes, espace de recueillement orienté vers le jardin.

– le centre paroissial, lieu de vie sociale et d’intimité spirituelle, étendu sur la longueur de la parcelle. Il tire un lien entre profane et sacré, entre ville et nature.

La fiche technique

Opération : réalisation d’un centre paroissial comprenant un accès par un grand parvis depuis l’avenue Pablo Picasso vers un narthex fermé distribuant une église pour 400 fidèles avec une chapelle mariale et les pièces annexes, des salles de réunions et de garderie, des sanitaires et des locaux de service, un jardin pour le repos, la réflexion et des rassemblements, un oratoire pour 40 fidèles destiné à rester ouvert en permanence et, enfin, un campanile. lMaître d’ouvrage : Association Diocésaine de Lyon. lSurface : 930 m2 (surface demandée par le programme). lCoût estimatif : 2 M € HT (montant fixé par le programme, études et travaux). lCalendrier prévisionnel : dépôt de demande de permis de construire, fin déc. 2008 ; livraison, printemps 2011. lEquipe lauréate : [siz’-ix] architectes, Emmanuelle Andréani (codirection de projet, conception et maîtrise d’œuvre du jardin) et Etienne Régent (responsable du projet), architectes, Julien Rauer, architecte assistant pour la mise au point technique du projet, Aliénor Heil Selimanovski et Maud Emptoz, collaborateurs, Laure-Line Chambard, Guillaume Delstanche, Julien Rauer, collaborateurs lors du concours (Lyon) ; Acirène, conseiller acoustique et designer sonore (Chalon-sur-Saône) ; Ducks Scéno, scénographie (Vaulx-en-Velin) ; René Achaintre, économiste (Caluire-et-Cuire) ; 2B Ingénierie, BET structure bois (Metz-Tessy) ; Cabinet JF Cabut, BET structure béton (Lyon) ; Agence des Fluides (ADF), BET fluides (Cognin).

Les projets non retenus Arep Le parti architectural

Il fallait une église intime et confortable, ouverte et accueillante. La nef est orientée vers le levant pour sa lumière, pour une occupation rationnelle du terrain, en offrant au regard un grand et riche développé de façade, du clocher à la proue de l’église, avec, devant, un vaste parvis. Pour aller vers le chœur, il y a une progression depuis le parvis. La progression de la lumière accompagne ce cheminement. Sur l’ensemble des cheminements, les matières sont simples et vraies.

La fiche technique

Equipe : Arep, ingénieur et Arep Architecteure, architecte (Paris).

Construire Le parti architectural

Comme la tente originelle qui abritait les premières messes - chapelle modeste construite par les fidèles - la grande tente de Saint-Thomas abritera une communauté multiple, partagée entre l’humilité d’une construction modeste et la joie d’un édifice haut en couleurs. La construction sera en partie réalisée par les fidèles, qui perpétueront l’acte de leurs aînés.

La fiche technique

Equipe : Agence Construire, Patrick Bouchain, Nicole Concordet, Loïc Julienne et Sébastien Eymard, architecte (Paris) ; Joël Ducorroy, artiste plaqueticien (Montreuil-sous-Bois) ; BET Yves-Marie Ligot, BET bois (Houilles).

Garbit & Blondeau Architectes Le parti architectural

L’église, c’est un matériau noble, humble - le bois - qui invite au spirituel. Elle trouve son accroche dans la ville par un parvis au croisement des voies nouvelles. Un parvis qui accompagne les fidèles, ponctué par le clocher qui affirme le caractère divin du lieu. A l’intérieur comme à l’extérieur, la lumière irradie et rassure, lanterne dans la nuit.

La fiche technique

Equipe : Garbit & Blondeau Architectes, Bernard Garbit et Jean-Pierre Blondeau, architectes (Lyon) ; E2CA, économiste (Caluire-et-Cuire) ; Rubin-Varreon, BET fluides, chauffages-VMC et électricité (Lyon).

Dominique Vigier, architecte Le parti architectural

Dans 10 ans, l’église se trouvera au milieu de logements, au cœur d’un îlot, avec des voiries nouvelles, dans un tissu urbain renouvelé. Elle « fait » le lieu et contribue à « faire » la ville. Par le jeu des quinconces, aucune lumière directe, aucun regard direct, ne traversent les ouvertures des façades. L’église est modulable pour répondre aux divers moments de la communauté.

La fiche technique

Equipe : Dominique Vigier, architecte (Saint-Etienne) ; Batiserf, BET structure (Grenoble) ; Louis Choulet, BET fluides (Clermont-Ferrand) ; Michel Forgue, économiste (Le Rivier-d’Apprieu).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur