En direct

VAUCLUSE Le renouveau de la pierre sèche

le 09/03/2001  |  SantéTechniqueEnvironnementVaucluseProduits et matériels

Le parc du Luberon veut ressusciter l'art des «muraillers »

Membre du réseau européen des pays de la pierre sèche (REPPIS), le parc naturel régional du Luberon travaille à la diffusion de la technique de restauration des ouvrages en pierre sèche. Le travail effectué a ainsi permis la mise en oeuvre d'un modèle de cahier des clauses techniques particulières (CCTP), destiné à servir de base au lancement d'appels d'offres pour ce type d'ouvrages. Une nouvelle étape vient d'être franchie avec le lancement d'un programme pluriannuel d'interventions, par le biais de chantiers écoles, en partenariat avec la mission locale et les communes.

La première opération a démarré à Oppède (Vaucluse). Il s'agit de la restauration des murs de soutènement d'une voie communale, après démontage des murs affaissés et élargissement du gabarit de la route. La technique mise en oeuvre ici est multiséculaire : les pierres sont assemblées sans mortier. Elles sont liées entre elles par leur frottement et les joints sont systématiquement croisés. Les pierres posées telles quelles, sont parfois retaillées à l'aide d'une petite massette appelée têtu, pour assurer la précision de l'assemblage. Les plus belles pierres sont choisies pour le parement tandis que les autres servent au remplissage. Simple d'apparence, la construction de ces murs obéit à des règles précises (inclinaison orientée vers l'intérieur pour assurer l'ancrage de l'ouvrage, largeur de mur représentant 40 à 50 % de sa hauteur... )

L'art des « muraillers » va pouvoir être diffusé au cours de ces chantiers écoles. Tout en agissant pour la préservation du patrimoine bâti traditionnel, ces opérations remplissent d'autres missions. Elles participent à la formation d'une main d'oeuvre spécialisée dans la pierre sèche et permettent un véritable travail d'insertion en s'adressant à des demandeurs d'emplois en difficulté. Ces chantiers leur permettent en effet l'acquisition d'un savoir-faire dans un secteur où la demande est émergente et, les besoins non satisfaits.

PHOTO : Les murs de soutènement d'une voie communale à Oppède sont restaurés selon une technique séculaire.

Commentaires

VAUCLUSE Le renouveau de la pierre sèche

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur