En direct

Var Un ouvrage de 75 km pour sécuriser l’alimentation en eau

R. M. |  le 02/08/2007  |  TechniqueEnvironnementAlpes-Maritimes

Après plusieurs années d’études et face à des risques croissants de sécheresse, la Société du canal de Provence (SCP) va mettre à l’enquête publique, au début de l’automne, le projet de renforcement de l’alimentation en eau de l’est varois et de l’ouest des Alpes-Maritimes.

Pour sécuriser l’approvisionnement d’un bassin de vie d’une trentaine de communes, il interconnectera le canal de Provence, à l’ouest de Tourves, et le réseau alimenté par la réserve de Saint-Cassien, à Roquebrune-sur-Argens. Le chantier, considérable, nécessite la création d’un ouvrage d’adduction enterré et gravitaire de 75 km avec un diamètre variant de 80 à 100 cm. A terme (horizon 2020), il acheminera 16,7 millions de mètres cubes d’eau par an issus du Verdon. Il va nécessiter un investissement prévisionnel de 60 millions d’euros.

« La disponibilité sur Saint-Cassien, 16,6 millions de mètres cubes, sera insuffisante dans le futur pour répondre aux besoins : il faut y transférer un volume supplémentaire de 10,7 millions de mètres cubes, dont 8,2 millions seront destinés à l’est du Var et 2,5 millions aux Alpes-Maritimes. L’ouvrage permettra aussi de distribuer 6 millions de mètres cubes supplémentaires dans les territoires traversés », détaille Michel Laurent, en charge de cette opération à la SCP, maître d’ouvrage et maître d’œuvre.

Une durée de deux ans. Les travaux, qui dureront deux ans, devraient démarrer à la rentrée 2008, une fois l’ensemble des procédures bouclées. Ils sont prévus en deux phases avec, dans un premier temps, la réalisation de l’adduction principale et de la réserve des Caudeirons (16 000 m3) puis d’un surpresseur à Brignoles pour accroître le débit. Le montage financier de cette opération du contrat de projet est en cours. « Les premiers appels d’offres interviendront en mars-avril 2008. Huit lots, quatre tronçons de 20 km, plus les lots d’équipements sont prévus. Ils seront lancés à intervalles de trois mois pour permettre aux PME régionales de participer au chantier », précise Michel ­Laurent.

CARTE - Med10 Var.eps
CARTE - Med10 Var.eps

Commentaires

Var Un ouvrage de 75 km pour sécuriser l’alimentation en eau

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur