En direct

Valorisation et maîtrise des coûts, les majors du bâtiment s'organisent

ALBANE CANTO |  le 30/11/2001  |  Haute-VienneEnvironnementChantiersDéchetsConjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Vienne
Environnement
Chantiers
Déchets
Conjoncture
Industrie
Cher
Bas-Rhin
Santé
Technique
Valider

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE 4877- Déchets de chantier
  2. Déchets de chantier : comment les éliminer ?
  3. Gestion des déchets de chantier Entre prise de conscience et concrétisation
  4. SOMMAIRE 4922 CAHIERS DE L'ENVIRONNEMENT : Déchets de chantier
  5. COMMENT LES ELIMINER ? REGLEMENTATION
  6. Maîtriser les coûts et optimiser les pratiques
  7. Comment s'y prendre
  8. 4 solutions pour vos déchets
  9. BIBLIOGRAPHIE PRATIQUE
  10. BIBLIOGRAPHIE PRATIQUE
  11. BIBLIOGRAPHIE PRATIQUE
  12. "Il faut créer des centres de regroupement"
  13. Travaux publics : contrastes OUVRAGES D'ART
  14. Travaux publics : contrastes ROUTES
  15. Travaux publics : contrastes
  16. Réglementation Les obligations pour chaque intervenant
  17. 7 conseils pour mieux gérer ses déchets*
  18. Expérimentations locales dans le bâtiment PICARDIE
  19. Regroupement et tri
  20. Expérimentations locales dans le bâtiment RHONE
  21. Expérimentations locales dans le bâtiment
  22. ORGANISATION Faire traiter ses déchets par un partenaire : une affaire de méthode
  23. Expérimentations locales dans le bâtiment OISE
  24. Expérimentations locales dans le bâtiment SAONE-ET-LOIRE
  25. DECHETS D'AMIANTE Choix restreint et coûts élevés
  26. TRI SELECTIF SUR SITE Gérer les déchets directement sur le chantier
  27. Expérimentations locales dans le bâtiment ALLEMAGNE
  28. Expérimentations locales dans le bâtiment GRANDE-BRETAGNE
  29. Eliminer les déchets de chantier
  30. DECONSTRUCTION SELECTIVE Une réponse à la pollution par les gravats
  31. Traitement des déchets de chantier
  32. Où déposer ses déchets de chantier ?
  33. Comment s'y prendre - Picheta : Développer une solution de proximité
  34. Les solutions émergent
  35. Déchetteries : tout trier et valoriser
  36. Comment s'y prendre - Le Bâtiment Associé : Montrer l'exemple
  37. «Granulats recyclés : respecter les normes de caractérisation»
  38. Les dechetteries en négoce une formule toujours en test
  39. Les bureaux d'études spécialisés anticipent les difficultés
  40. Une démarche ambitieuse et volontaire
  41. Développer le marché de la récupération à l'export
  42. Les professionnels des déchets développent leurs offres « chantier »
  43. Valorisation et maîtrise des coûts, les majors du bâtiment s'organisent

Un coup d'oeil sur la stratégie mise en oeuvre par les grands groupes de la construction.

Près de 31 millions de tonnes de déchets, « et nous, et nous, et nous qui devons en supporter le coût », pensent les majors du bâtiment. Triés sur le chantier ou sur une plate-forme spécialisée, les déchets sont un poste en augmentation que toutes les entreprises veulent maîtriser.

Premier obstacle : le manque de place. Sur les chantiers urbains, le tri doit être externalisé. Une solution : travailler avec les sous-traitants pour diminuer les excédents de matériaux neufs et les inciter à récupérer leurs emballages. « Même sur de petits sites, il faudrait installer un conteneur pour les déchets spéciaux », remarque Daniel Devillebichot, directeur technique de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Ces petites quantités de déchets - 3 % du poids total - souillent les autres fractions et renchérissent le coût du traitement.

« Il est nécessaire d'installer au moins cinq bennes par chantier : une pour les déchets inertes, une pour les déchets industriels banals (DIB), une pour les emballages et deux pour isoler un déchet industriel particulier - de la catégorie des déchets industriels spéciaux (DIS) - des autres », explique Gilles Malavallon à la direction marketing développement de Sogea Construction. Selon Daniel Devillebichot, il faut « deux, voire trois bennes adaptées à la phase du chantier ». Avec, dans un premier temps, du personnel dédié à la surveillance de la bonne affectation des déchets.

Deuxième obstacle : le coût. D'une manière générale, selon GTM Construction, les déchets inertes coûtent entre 0 et 12 euros/t HT, les DIB environ 60 à 75 euros/t HT et les DIS entre 150 et 230 euros/t HT. Cher, mais malgré tout plus économique qu'une mise en décharge de classe 2 de déchets mélangés : un partenariat entre Sogea et Onyx (Vivendi Environnement), a mis en évidence des économies de 60 % sur le poste déchets.

Prévoir le volume des déchets

Face à ces estimations, les entreprises veulent prévoir le volume de déchets produits. Ce qui s'avère délicat : les logiciels de simulation testés ne semblent pas à la hauteur. Aussi, chacun cherche « la » méthode. GTM Construction utilise les chantiers pilotes pour élaborer des ratios. Depuis peu, une analyse des coûts sur l'ensemble des chantiers met en évidence le poste déchets dans le budget global. « Nous souhaitons mettre ce chiffre en parallèle avec des données comme la surface des bureaux pour pouvoir faire du prévisionnel », explique Christophe Gobin, animateur du Gredd (1) de GTM Construction. En outre, cette structure construit une base de données qui permettra, par comparaison, d'inscrire la quantité de déchets de chantier dans le budget prévisionnel. Reste ensuite à partager les coûts. « La méthode la plus classique, c'est le compte prorata, indique Gilles Malavallon. Mais ce n'est pas la plus équitable car elle ne prend pas en compte les disparités de coûts de traitement. » Par ailleurs, pour diminuer le poste de dépense déchets, des solutions plus exigeantes sont envisageables, comme identifier les tâches productrices de déchets : le but est de diminuer les déchets à la source. Autre piste : récupérer les déchets purs « grâce à un tri très poussé pour les valoriser dans une filière spécifique », avance Gilles Malavallon.

Chez Eiffage Construction, l'indépendance des filiales des grands groupes ne favorise pas la diffusion des actions volontaristes du siège. « Nous élaborons actuellement des fiches pratiques concernant les impacts sur chantiers qui seront diffusées par Intranet », annonce Laurent Froger, du service qualité.

(1) Gredd : groupe de recherche environnement et développement durable.

PHOTO :

Une solution : confier à un prestataire de tri, les déchets mélangés.

Décharge sauvage : pris « la main dans le sac »

«On nous a pris la main dans le sac. Nous ne recommencerons plus. » Chargé des travaux d'aménagement du parc des Oiseaux programmé par Bouygues Immobilier à Bischheim (nord de Strasbourg), Roger Mazzocco, directeur de l'agence Eurovia de Haguenau, avait choisi la méthode expéditive pour nettoyer le terrain : l'incinération in situ des baraquements en bois, des tôles, pneus, poêles et autres matelas usagés. Une intervention de la police pour arrêter les feux a poussé l'entreprise à une seconde faute, plus grave encore : l'enfouissement des détritus dans la gravière qu'elle exploite à Schirrhein. Ce dépôt sauvage a touché la nappe phréatique rhénane et s'est heurté à la vigilance de l'association Alsace Nature, suivie par la Drire d'Alsace et par le préfet. Le 16 mars 2001, ce dernier choisissait de recourir à la procédure rare de l'arrêté d'urgence, couplé à un arrêté de mise en demeure. « Dans l'ensemble, la société Eurovia a répondu à l'injonction préfectorale », estime la Drire. L'entreprise sait en tout cas que des pratiques autrefois courantes coûtent aujourd'hui très cher : « Nous avons dû trier à la main ce que nous avions déposé, mettre en décharge contrôlée les produits non recyclables et nous organiser pour trouver des filières de recyclage », témoigne Roger Mazzocco. Le dossier transmis par la Drire au parquet peut encore rebondir au pénal.

Cet article fait partie du dossier

DECHETS DE CHANTIER

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil