En direct

Vallauris La ville prend en main la restructuration de la Zaïne

REMY MARIO |  le 29/01/1999  |  Collectivités localesAlpes-MaritimesFrance entièreTravaux publicsRénovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Alpes-Maritimes
France entière
Travaux publics
Rénovation
Valider

Elle va lancer le projet de démolition et de réhabilitation de la cité dès cette année.

La commune s'est portée acquéreur auprès de l'OPAM, des 469 logements de la cité de la Zaïne : « Une solution qui n'est pas la meilleure mais la seule pour permettre la restructuration de ce quartier » estime le maire, Jean-Paul Bongiovanni. Désormais, elle sera maître d'ouvrage, au travers de sa Sem, la Semival, du projet de démolition-réhabilitation élaboré par l'Atelier d'Architecture Paris (Le Moniteur du 3 avril 1998, p.129). Il va s'engager cette année avec la remise en état de logements vacants (environ 80) et des travaux d'amélioration et d'entretien.

Fin 1999-début 2000 devrait intervenir la démolition de deux bâtiments (124 logements), puis sera poursuivie la réhabilitation des logements restants, la redéfinition des espaces, la mise en oeuvre de l'indispensable accompagnement social, etc. « Ce projet a nécessité trois années de mise au point, ce qui est relativement court pour une opération de cette ampleur. Il est le premier de ce type en PACA qu'une nouvelle équipe municipale arrive à mener. Il est aussi le premier que la Caisse des Dépôts soutient de façon aussi importante et c'est une opération-pilote pour nous » note son directeur régional, Jean-Claude Enjalbert. Il entre dans le cadre du « Programme de renouvellement urbain » de la CDC et bénéficie de prêts à taux privilégiés (28 millions à 3,8 %).

Cet appui de la CDC devrait être élargi au centre-ville, dans les domaines de l'habitat, des équipements publics, de l'emploi... La Scic Développement va gérer cet ensemble d'HLM.

La ville, fortement impliquée, récolte les fruits du partenariat fort qu'elle a suscité : la subvention Palulos de l'Etat grimpe ici à 40 %, celle du conseil général à 10 %. La région est elle aussi présente, via une convention d'objectifs.

« Tout cela, note Manuel Smadja, le jeune chef de projet de l'opération, fait que l'on arrive presque à une opération blanche pour la commune. Et la multiplicité des interventions est un gage pour changer définitivement le quartier de la Zaïne. »

Un investissement de 120 millions

Acquisition de la Zaïne auprès de l'OPAM : 38 millions de francs (par transfert d'emprunts)

Réhabilitation de la cité : 30 millions de francs.

Réaménagement du quartier : 20 millions de francs.

Construction d'un Espace Loisirs (gymnase-salle polyvalente) : 30 millions. Démarrage, en entreprise générale (en cours de sélection), fin mars.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur