En direct

Valimmo Promotion veut devenir grand
PHOTO - 13773_836318_k2_k1_1966900.jpg - © ARCHI & PARTNERS

Valimmo Promotion veut devenir grand

Gaëlle Cloarec |  le 29/06/2018  |  Alpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Alpes-Maritimes
Tertiaire
Valider

Alpes-Maritimes -

Après Les Aqueducs, livrés en 2015, et le Business Pôle 2, en 2017, Valimmo Promotion vient de lancer son troisième programme immobilier tertiaire à Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), Garden Space. Située à Biot, cette opération de 21 M€ labellisée Bepos Energie positive totalise 8 200 m² SP et 2 400 m² de terrasses, répartis sur trois bâtiments de quatre niveaux conçus par l'agence Archi & Partners. Elle sera livrée en trois phases, entre le printemps 2019 et l'hiver 2020. Un quatrième programme est en préparation, dont le permis de construire a été obtenu en mars. Baptisé Belvédère 609, il proposera, toujours à Biot, quelque 3 700 m² de bureaux dessinés par l'agence Kardham Cardete Huet. Les consultations seront lancées en septembre pour une livraison programmée en 2020.

Du neuf qualitatif. Ces opérations ont été ou seront lancées en blanc. « C'est une de nos spécificités, précise François Moison, directeur général de Valimmo. Nous prenons le risque de partir sans précommercialisation car nous estimons qu'à Sophia Antipolis, il y a une demande structurelle pour du produit neuf. » Mais pas n'importe lequel : du neuf qualitatif, avec des services et des démarches environnementales poussées comme celles développées en matière d'autoconsommation des bâtiments.

L'opérateur immobilier azuréen - à la fois foncière, développeur et promoteur - était jusqu'en 2015 une filiale du spécialiste français des produits techniques du bâtiment Valfidus. Né en 2007, il revendique près de 240 M€ d'actifs (dont l'ensemble du patrimoine de Valfidus avec lequel il partage son actionnariat) qui génèrent un flux locatif de 18,5 M€ par an. Il s'est fixé comme objectif de doubler la taille de son portefeuille d'ici à 2021. Outre Sophia Antipolis, il mise sur des opérations à Mougins et Grasse, et compte aussi s'aventurer hors de la région.

Dans son viseur, le Grand Ouest et l'Ile-de-France. « Nous sommes en train d'y finaliser l'achat d'importants locaux commerciaux que nous allons requalifier pour créer de la valeur, générer du mètre carré et du flux locatif complémentaires », explique le dirigeant. Qui conclut : « Nous sommes un petit opérateur provincial. Il nous faut donc une méthodologie, une approche différente et différenciante pour percer. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur