En direct

VAL-DE-MARNE Bouclage de l'A86 Est

francis gouge |  le 15/06/2001  |  Val-de-MarneFrance Collectivités localesEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Val-de-Marne
France
Collectivités locales
Europe
Valider

Le conseil général lance une pétition

Compte tenu de son coût (548,82 millions d'euros) et de la priorité accordée aux transports en commun, le bouclage de l'A86 est n'a pas été inscrit dans le contrat de Plan Etat-région 2000-2006. Pourtant, le projet a été déclaré d'utilité publique en 1998. Actuellement, l'autoroute emprunte les voies de l'A4 sur 6 km, entre l'échangeur de Nogent-sur-Marne et la bifurcation de Nogent. Cette cohabitation forme un goulet d'étranglement, cause du plus important bouchon d'Europe (6 à 8 h d'embouteillages quotidiens).

Pour forcer la main au gouvernement et le placer devant ses responsabilités, le conseil général du Val-de-Marne, à l'initiative de son nouveau président, Christian Favier, lance une campagne de cartes de pétition tirées à 500 000 exemplaires, destinées au Premier ministre. Cette pétition exige le doublement de l'A4 en souterrain et le déblocage immédiat de 2 milliards de francs pour commencer les travaux. Cette enveloppe permettrait de réaliser le tunnel sud dans le cadre de l'actuel contrat de Plan.

Parmi les financements envisagés figure le « shadow-péage ». Un groupe d'entreprises construirait l'ouvrage et en serait le concessionnaire. L'Etat lui verserait chaque année une somme en fonction de l'importance du trafic, se substituant ainsi à l'usager. Le dossier est actuellement à Bercy, qui n'a pas encore donné sa réponse.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil