« Nous pousserons au maximum les curseurs sur le bas carbone », Anne Fraisse (Urbain des bois)
Anne Fraisse, directrice générale d’Urbain des Bois - © Urbain des Bois
Interview

« Nous pousserons au maximum les curseurs sur le bas carbone », Anne Fraisse (Urbain des bois)

Propos recueillis par Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 01/04/2021  |  Promoteurs immobiliersIcadeConstruction bas carboneConstruction boisFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Promoteurs immobiliers
Icade
Construction bas carbone
Construction bois
France
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Ancienne directrice adjointe d’Europolia, la Société Publique Locale d’Aménagement de Toulouse Métropole et de la Région Occitanie, Anne Fraisse a pris ce 1er avril ses fonctions de directrice générale d’Urbain des Bois. Créée en mars 2021, cette filiale d’Icade Promotion sera spécialisée dans la construction bas carbone et la personnalisation du logement. Membre du Club Ville Aménagement où elle anime actuellement un groupe de travail sur le thème de la concertation pour fabriquer la ville, la Biterroise est également engagée au sein du réseau national des aménageurs où elle porte le message d’une ville plus résiliente. Elle explique au Moniteur sa feuille de route.

Quelle est votre stratégie ?

Elle repose sur trois piliers. Opérateur immobilier, Urbain des bois ne portera que des opérations bas carbone. Cela implique d’utiliser le bon matériau au bon endroit et d’aller évidemment vers la neutralité carbone. Nous n’excluons ainsi aucun matériau biosourcé car on ne construira pas partout de la même manière.

Je m’intéresse aussi à la notion de frugalité des matériaux. Limiter son empreinte carbone consiste finalement à ne pas en émettre et à ne pas utiliser des matériaux là où on n’en a pas besoin.

L’autre pilier de notre action sera de soutenir la filière bois française et de contribuer à sa structuration, notamment pour développer le bois d’œuvre. Même si de nombreux obstacles ont été levés en matière de règlementation notamment, il faut convaincre maintenant. Urbain des bois y contribuera avec des opérations qui feront office au départ de démonstrateurs. L’idée est de faire bouger des lignes.

Enfin, Urbain des bois a l’ambition de répondre aux attentes des habitants et des collectivités locales ainsi qu’aux grands enjeux de la transformation de la ville. Cela passe par une participation citoyenne accrue pour une personnalisation de la conception du logement. A l’échelle de l’immeuble, nous privilégierons une programmation mixte avec systématiquement des espaces extérieurs, des espaces partagés… On peut imaginer  de créer une buanderie, par exemple. La construction bois basée sur un système de poteaux poutres a l’avantage d’offrir une grande flexibilité dans l’aménagement intérieur du logement.

Sur le même sujet Les cinq piliers de la stratégie bas carbone d’Icade

Urbain des bois va-t-elle se limiter à la construction de logements ?

Le logement est sa vocation première. Dans une logique de mixité des fonctions, nous serons amenés à proposerons des immeubles qui abriteront aussi des locaux d’activités, des bureaux,...

Comment atteindre les 100 M€ de chiffre d’affaires annoncés ?

C’est un objectif à horizon 2025. Urbain des bois a vocation à vivre par elle-même. Elle pourra intervenir pour d’autres opérateurs immobiliers en apportant, par exemple, des solutions dans le cadre de recyclage foncier conformément à notre philosophie de sobriété foncière et de limitation de notre empreinte carbone. Nous regarderons aussi des sujets de recyclage en milieu urbain constitué.

Nous répondrons finalement à toutes les problématiques de la ville avec des solutions poussant au maximum les curseurs sur le bas carbone et la transition énergétique. Cela ira de pair avec la qualité architecturale. Je veux des propositions qui soient belles. J’y serai très attentive.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

« Nous pousserons au maximum les curseurs sur le bas carbone », Anne Fraisse (Urbain des bois)

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil