En direct

Une zone d'activités qui innove
Douze bâtiments neufs labellisés d’environ 6 m de hauteur, indépendants et divisibles, seront proposés à la location. - © APSIDE

Une zone d'activités qui innove

Gaëlle Cloarec |  le 21/12/2018  |  VarStructure métalliqueOssature bois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Var
Structure métallique
Industrie
Ossature bois
Valider

Métropole Nice Côte d’Azur -

 

La pose de la première pierre, le 30 novembre dernier, de la future zone d'activités Roguez Village a ceci de symbolique qu'elle inaugure la première création d'un site d'activités économiques et industrielles depuis plus de vingt ans sur le territoire de la métropole Nice Côte d'Azur. Située sur la rive gauche du Var, à cheval sur les communes de Colomars et de Castagniers, au cœur de l'opération d'intérêt national Eco-Vallée Plaine du Var, elle entend répondre à la forte demande des PME et PMI locales en espaces d'activités, dont manque le département azuréen. Une vingtaine d'entreprises, totalisant jusqu'à 200 salariés, pourraient ainsi s'y implanter.

Imaginé par le cabinet Apside Architecture, le parc d'activités s'étendra sur un terrain de 3,8 ha, propriété de la métropole, cédé après appel d'offres sous la forme d'un bail emphytéotique d'une durée de cinquante-deux ans au promoteur Périal Développement. Celui-ci proposera à la location 12 bâtiments neufs indépendants et divisibles labellisés « bâtiments durables méditerranéens » (BDM), d'environ 6 m de hauteur. Organisés en village d'entreprises, ils représentent une surface totale de 15 100 m², composée de 12 800 m² de locaux d'activités et de 2 300 m² de bureaux en mezzanine. Onze des douze édifices seront dotés d'une structure métallique, et le douzième d'une ossature bois. Les façades seront habillées de bardages double peau, et des isolants biosourcés seront intégrés dans l'ensemble des doublages et cloisons.

L'alpiste aquatique réimplantée. « La principale difficulté de l'opération tient aux travaux préparatoires et à la mauvaise qualité du sol, qu'il s'agira de renforcer avec un compactage dynamique après une phase de dépollution (hydrocarbures et PVC) qui débutera en janvier », précise Frédéric Parriaud, ingénieur d'affaires chargé du projet chez GSE, contractant général de l'opération Roguez Village. Auparavant, l'alpiste aquatique, plante protégée présente sur le site, sera récoltée, transplantée sur une parcelle voisine, puis en partie réimplantée en fin de chantier dans les jardins de la zone. Les espaces verts, organisés par thématiques (forêts de bambous, d'érables, alignement de senteurs… ), occuperont 30 % de la superficie du programme dont la livraison est attendue pour la fin de l'année 2019.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur