En direct

Une ville touristique réaménage ses espaces publics

FRANCOISE ARNOLD |  le 04/10/2002  |  AménagementMobilier urbainTravailFrance entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Mobilier urbain
Travail
France entière
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Bâtiment
Aménagements extérieurs
Valider

Au coeur du Périgord, Sarlat doit depuis longtemps faire face à une très forte fréquentation touristique, avec 1 million de visiteurs par an essentiellement en été. Elle s'y est adaptée en ouvrant, au fil du temps, ses rues secondaires aux usages piétonniers, ce qui a conduit à une très - trop - grande diversité de matériaux et de profils, et à l'encombrement des ruelles sur-fréquentées l'été.

Le premier secteur sauvegardé de France

La ville, qui fut le premier secteur sauvegardé de France, n'a par ailleurs pas réaménagé depuis longtemps les espaces qui la traversent de part en part. Une tâche confiée l'an dernier aux architectes Gérard Lancereau et Bénédicte Meyniel, dont le projet s'attache à retraiter les sols, dans une logique patrimoniale mais sans pastiche. Leur objectif est de répondre aussi bien aux besoins de circulation des habitants permanents, qu'aux attentes commerciales et touristiques de l'été.

Le grand axe de la rue de la République, percé au XIXe siècle, sera ainsi organisé sur la base d'une voie centrale large de 3 m, en pavés de grès de récupération de 14x20 cm. La chaussée sera bordée de deux grands trottoirs latéraux de 2,40 m aux dalles en calcaire dur et bouchardé de 25x35 cm, planes et non glissantes, d'un jaune plus clair que les façades avec, par endroit, une bande de stationnement de 1,80 m.

Un des trottoirs sera abrité par une structure textile amovible portée par des potelets. Ceux-ci supporteront également la signalétique et les corbeilles à papier, tandis que l'éclairage sera implanté sur des mâts de même facture, mais plus petits. Aux deux extrémités de l'axe, deux places vont également faire l'objet d'un réaménagement avec des sols mixtes, des lignes de pavés et un sol coulé en béton de galet - poncé mécaniquement pour ressembler à du « pisé », l'équivalent périgourdin de la calade nîmoise.

Disparition du clivage voirie-jardin

La place de la petite Rigaudie, très en pente, accueille actuellement un square en décaissé encadré sur trois côtés par la voirie. Dans le projet, le clivage voirie-jardin disparaît au profit d'un traitement unitaire de l'espace : un grand boulingrin, un bassin pour remplacer les grilles, des alignements de tilleuls, tout en maintenant un stationnement de bordure.

Située à l'opposé de la ville patrimoniale, la place du 14-juillet sera organisée à partir d'un parvis devant la poste et de deux contre-allées en pied de façade. Elle sera reliée à la place contiguë de la Grande Rigaudie par un double mail de platanes et une fontaine en ligne.

Troisième temps de cette reprise en main, certaines voies annexes recevront un traitement plus sobre, en béton ou en pierres et béton (« béton de site »), avec, selon les endroits, des trottoirs différenciés et des alignements d'érables à feuilles de charme. La première tranche sera lancée dès l'hiver de 2003.

MAITRISE D'OUVRAGE : Ville de Sarlat.

MAITRISE D'OEUVRE : Gérard Lancereau et Bénédicte Meyniel, architectes; Jacqueline Osty, paysagiste; Concepto, concepteur LUMIERE.

COUT ESTIMATIF : 3 millions d'euros.

PHOTO : SARLAT. La rue de la République, pavée dans des tonalités de jaune comme les façades, de grès au centre et de calcaire pour les trottoirs, est éclairée par des mâts métalliques, d'aspect cuivre vieilli, traités anticorrosion.

PLAN : Principe d'aménagement

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur