En direct

Une ville-Etat en renouvellement urbain

Dossier réalisé par Rémy Mario |  le 22/11/2013  |  Collectivités localesPrincipauté de MonacoFrance entière

Monaco -

Ralentis avec la crise, les grands projets d’aménagement - extension en mer, nouveaux équipements publics et privés - redeviennent d’actualité à Monaco. Ils s’appuient sur le dynamisme économique de ce petit territoire, en capacité à financer de lourdes et complexes opérations d’investissement.

Avec plus de 36 000 habitants sur 2 km², la principauté de Monaco détient le record mondial de densité urbaine mais continue malgré tout à se développer à un rythme de 350 000 m² de surface de plancher supplémentaires tous les dix ans. Une croissance jugée nécessaire par son souverain, le prince Albert II, et les responsables de ce petit Etat pour en nourrir les ambitions de développement et renforcer son attractivité internationale. Loin des contraintes et des difficultés auxquelles sont soumis les pays qui l’entourent - Monaco a la particularité de n’avoir ni dette, ni chômeurs, de posséder plus d’emplois que de résidents et de détenir un fonds de réserve de plus de 4 milliards d’euros -, la principauté peut s’appuyer sur ses performances économiques et sa richesse nationale pour financer d’importantes dépenses d’équipement, sans aucun recours à l’emprunt.

Un marché du BTP à nouveau porteur

Après avoir connu un reflux avec la crise - les dépenses d’équipement sont passées entre 2008 et 2009 de 320 millions à 192 millions d’euros - elles sont en train de retrouver progressivement leur niveau antérieur pour représenter en 2013 un montant de 6 558 euros par habitant. Par comparaison, une ville de population similaire en France investit 334 euros par habitant. Symboles de ce redémarrage : la relance du projet d’extension en mer, projet toutefois pris en charge par le privé, et la construction d’un nouvel hôpital public, deux dossiers majeurs stoppés avec la crise qui vont prendre le relais de la tour Odéon, future plus haute construction de la principauté, dont la livraison est prévue fin 2014. Ou encore les grands projets de la Société des bains de mer (SBM), dont l’Etat est actionnaire majoritaire, qui s’apprête à engager, malgré une situation financière tendue, un plan d’investissement exceptionnel sur son patrimoine, au cœur du triangle d’or de Monte-Carlo. Les contraintes d’aménagement et la rareté foncière ne brident donc pas la mise au point et le lancement de nouveaux projets. Elles génèrent un renouvellement urbain constant qui s’appuie sur des remembrements de parcelles, la construction en hauteur ou la récupération du rare foncier encore disponible, à l’image des délaissés SNCF, une opération de couture urbaine sur 4 ha qui se poursuit par îlots successifs depuis plus d’une décennie. En chute avec la crise (qui a entraîné la défaillance d’une dizaine d’entreprises locales de BTP), le marché du bâtiment, partagé entre entreprises monégasques et filiales de majors français, sera à nouveau porteur au cours des prochaines années à Monaco.

PHOTO - 759430.BR.jpg
PHOTO - 759430.BR.jpg

Commentaires

Une ville-Etat en renouvellement urbain

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur