En direct

Une ville durable « à la française » pour séduire les pays en développement
Ave le projet "Phosphore", Eiffage a déjà réfléchi à la ville de demain - © © Eiffage

Une ville durable « à la française » pour séduire les pays en développement

E.L |  le 26/07/2013  |  villeEnvironnementEtatFrance entièreInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
ville
Environnement
Etat
France entière
International
Santé
Technique
Valider

La ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq lance un appel à projets pour la réalisation d'une vitrine virtuelle du savoir-faire français en matière de « ville durable » à l'international.

La ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq lance un appel à projets pour la réalisation d’une maquette virtuelle à l’échelle de la ville qui devra servir de vitrine du savoir-faire français à l’international. Contrairement au projet « Phosphore » d'Eiffage, centré sur l’offre du groupe de BTP, le lauréat devra référencer le maximum d’entreprises françaises dans tous les segments de la ville durable.

L’ancienne présidente de l’Ademe Michèle Pappalardo, nommée « Fédératrice du mieux vivre en ville » par la ministre du Commerce extérieur en mai dernier, pilotera la mise en place de ce démonstrateur virtuelle. Le maître d’œuvre en charge de la réalisation de ce simulateur devra présenter la maquette en 3D d’un projet concret de création de ville ou de réaménagement durable situé dans un pays en développement éligible au financement Fasep (Fonds d’études et d’aide au secteur privé), que le ministère mobilisera pour un montant maximal de 2 millions d’euros.  Le dossier de candidature doit être retiré auprès du bureau « Aide-Projet » de la Direction Générale du Trésor et déposé avant le 30 octobre 2013. Le lauréat devrait être désigné avant fin novembre 2013 et annoncé publiquement lors du prochain salon Pollutec.

« La France possède, dans tous les secteurs de la ville durable - urbanisme, architecture, ingénierie, gestion de l’eau, des déchets, lutte contre le bruit, écoconstruction, efficacité énergétique, mobilité urbaine…. - des entreprises performantes et de nombreux champions mondiaux », précise le communiqué de la ministre avant de rappeler que les marchés de développement urbain sont en forte croissance à l’international avec un potentiel de progression supplémentaire estimé à 50 milliards d’euros d’ici 2017 et à 100 milliards d’ici 2022».

« On arrive aujourd’hui en ordre dispersé dans les pays étrangers, explique-t-on dans l’entourage de la ministre. Il faut que l’on puisse dire : vous avez un projet de ville nouvelle, voilà ce qu'on sait faire». Ce démonstrateur virtuel doit permettre de fédérer l’offre française rapidement mais, à plus long terme, une vitrine grandeur nature devrait sortir de terre. A l’heure où le Japon prévoit d’installer, à Lyon-Confluence, un démonstrateur pour ces entreprises,  le «Designed in France » a besoin d’un « Showroom ».

Commentaires

Une ville durable « à la française » pour séduire les pays en développement

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur