En direct

Une verrière cristalline pour l'hôtel de la Marine
L’armature de la verrière sera constituée de profilés en acier, recouverts d’inox poli miroir. - © 2BDM ARCHITECTES

Une verrière cristalline pour l'hôtel de la Marine

Christine Hoarau-Beauval |  le 14/09/2018  |  ParisVerre

Paris -

Sur la place de la Concorde, le chantier de restauration de l'hôtel de la Marine (Paris VIIIe) se poursuit. Le Centre des musées nationaux (CMN), maître d'ouvrage, souhaite redonner lustre et prestige à l'ancien garde-meubles de Louis XV, qui abrita ensuite l'état-major de la Marine jusqu'en 2015. Ce lieu, précurseur des Arts décoratifs au XVIIIe siècle, sera accessible au public dès 2020.

Couvrir la cour. Le rez-de-chaussée ne dispose pas d'un espace suffisamment spacieux pour y loger la billetterie, les zones d'attente des groupes et les vestiaires. Afin d'accueillir les visiteurs dans de bonnes conditions, le CMN et la maîtrise d'œuvre ont décidé, dès la phase de diagnostic, de couvrir la cour de l'ln-tendant, mais « sans en faire une pièce », indique Christophe Bottineau (agence 2BDM), architecte en chef des monuments historiques. Pour respecter ce parti pris, il a conçu avec l'ingénieur Hugh Dutton (agence Hugh Dutton & Associés) « un morceau de ciel étanche posé au-dessus de la cour » donnant l'illusion d'être connecté au ciel.

La pose de cette verrière aura lieu au cours du premier semestre 2019. L'ossature sera constituée de profilés en acier. Pour obtenir l'effet cristallin escompté, ces éléments seront assemblés en forme de « V » et revêtus d'inox poli miroir, créant ainsi un jeu de lumières et une infinité de reflets.

Oculus central. La verrière - un losange de 30 tonnes, cette forme participant de la recherche de légèreté - s'appuiera sur une poutre périmétrique fixée sur la surélévation du bâtiment réalisée au XIXe siècle. La partie supérieure de la verrière, composée de verre calepiné, s'adaptera à la géométrie de la cour. Quatre triangles aux arêtes transparentes s'élèveront vers le centre, les sommets ne se rejoignant pas afin de créer un vide central. La partie inférieure, formée de lamelles de verre dépolies, se caractérisera elle aussi par un oculus central. L'effacement visuel de la surélévation rendra sa clarté naturelle à la cour.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur