Installateurs

Une ventilation double flux centralisée pour 37 logements passifs à Montreuil

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Deux centrales de traitement d’air équipent deux bâtiments de logements à Montreuil en Seine-Saint-Denis. Elles sont équipées d’un échangeur à plaques à contre-courant et d’une batterie chaude alimentée par une chaufferie implantée en sous-sol.

Les 37 logements construits à Montreuil (93) par Axone promotion, pour le bailleur social Osica (Groupe SNI), répondent aux exigences du label Minergie-P. Rassemblés dans deux bâtiments R+5 élevés sur un niveau de parking enterré, ils bénéficient d’une enveloppe faiblement déperditive avec association d’isolation extérieure et intérieure, ainsi que menuiseries à triple-vitrage…

« La qualité du bâti est complétée par des équipements performants », souligne Alain Toussaint du bureau d’études Symoé spécialisé en énergie et environnement, qui a piloté la démarche Minergie. L’eau chaude sanitaire est produite en priorité par un chauffe-eau solaire collectif, comprenant par bâtiment 15 m² de capteurs à tubes sous vide et un ballon de 1500 litres. Le sous-sol abrite une chaufferie gaz collective avec deux chaudières pulsatoires de 50 kW unitaire, tandis que la toiture terrasse des bâtiments accueille une ventilation double flux avec récupération de chaleur sur l’air extrait.

 

Colonnes de 415 mm

 

Centrales installées : deux modèles ComfoAir XL de la société Zehnder, d’un débit respectif de 1600 m3/h, dont les performances sont certifiées par l’Institut Passiv Haus. Outre la filtration, chaque machine intègre un échangeur à plaques d’une efficacité supérieure à 90% et une batterie chaude alimentée par la chaufferie. « En plus, les départs de gaine vers les colonnes de soufflage Nord et Sud disposent d’une batterie de réchauffage commandée par sonde de température », explique Thierry Da Silva gérant de l’entreprise A2T en charge du chantier.

Trois diamètres de colonnes ont été mis en oeuvre : 160, 250 et 315 mm, avec un calorifugeage de 50 mm pour le soufflage et de 25 mm pour l’extraction. Ces conduits rigides en acier galvanisé atteignent donc un encombrement maximal de 415 mm. Chaque bâtiment est traversé par quatre couples de gaines verticales de soufflage et d’extraction. « L’une des principales difficultés de l’opération a été d’implanter ces réseaux », précise Thierry Da Silva.

 

Débits équilibrés

 

Un clapet coupe-feu est placé en entrée et sortie des logements. Le réseau en acier galvanisé s’arrête -avec raccordements en DN 125 ou 150 mm- à un caisson de distribution ComfoWell, d’une hauteur de 22 cm, pour une largeur de 23 cm et une longueur de 52 cm. Incorporé en faux-plafond, il comporte un silencieux et permet de raccorder individuellement chaque bouche. Les liaisons terminales s’effectuent avec des gaines ComfoTube en PEHD flexible, DN 75 ou 90 mm, à nervures extérieures et paroi lisse intérieure. Tous les raccordements comportent des joints d’étanchéité.

Sur cette opération, les débits de renouvellement d’air sont constants. Zehnder a accompagné l’entreprise dans le réglage et l’équilibrage de l’installation.

 

Fiche technique

Entreprise A2T

Gérant : Thierry Da Silva

Lieu : Saint-Maur des Fossés (94)

Création : 2009

Effectif : 13 personnes

Activités : chauffage, ventilation, plomberie et sanitaire

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X