En direct

Une usine de méthanisation verte et multimodale

le 10/02/2012  |  Seine-Saint-DenisFrance entièreCollectivités localesBâtimentTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-Saint-Denis
France entière
Collectivités locales
Bâtiment
Technique
Valider
Romainville -

Pour répondre à l’inquiétude des riverains, François Dagnaud, président du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, a proposé, le 1 er février, un audit supplémentaire sur la sécurité du fonctionnement et l’absence de nuisances olfactives du futur centre de méthanisation de Romainville (Seine-Saint-Denis). L’usine, construite en 1984, n’étant plus conforme à la réglementation, le Syctom a décidé de la remplacer, sur le site actuel agrandi (5,7 ha), par un nouvel équipement faisant appel à la méthanisation.

Compost et biogaz

« Ce procédé réduit l’incinération et la mise en décharge. Produisant du biogaz, source d’énergie propre et renouvelable, il permet un retour à la terre de la matière organique, diminuant le recours aux engrais chimiques », explique François Dagnaud. La nouvelle usine, d’une capacité de 412 000 t/an (contre 440 000 t/an aujourd’hui), comprendra un centre de méthanisation des ordures ménagères (322 500 t/an), une unité de tri de collectes sélectives (30 000 t/an) et une autre de pré-tri d’objets encombrants (60 000 t/an). Le procédé de méthanisation produira 80 000 t de compost, et le biogaz permettra de chauffer l’équivalent de 6 800 logements.

Un bâtiment hermétique

Pour éviter les nuisances, le bâtiment sera totalement hermétique, et le biogaz évacué en continu pour limiter son stockage sur place. Le nouveau centre sera relié par une voie ferrée interne à une plate-forme fluviale (4 459 m²), située à proximité (côté Bobigny), le long du canal de l’Ourcq, par laquelle seront évacués les produits issus du tri et de la méthanisation (300 000 t/an). « Conçu comme un manifeste multimodal, le projet se structure selon ce double accès fluvial et ferroviaire. C’est une architecture système avant d’être une architecture bâtiment », souligne l’architecte, Jean-Robert Mazaud (S’Pace).
Dotée d’un bâtiment administratif BBC Effinergie et d’installations industrielles certifiées HQE, cette usine de méthanisation, issue de l’ingénierie anticarbone, présentera une toiture végétalisée de trois hectares. S’inscrivant fortement dans le contexte urbain à deux pas de l’écoparc de Bobigny et de Romainville, ouverte sur la ville, elle proposera sur 9 500 m² une rampe d’accès piéton, un parvis, un jardin d’ombre et un jardin sec.
L’audit ne devrait pas retarder le calendrier. Après l’autorisation d’exploiter obtenue le 17 janvier, la dépollution des sols devrait débuter en avril prochain pour une mise en service en 2015. Montant de l’investissement : 240 millions d’euros HT.

PHOTO - 619961.BR.jpg
PHOTO - 619961.BR.jpg - © images Projections pour s’pace architecte
Fiche technique

Maître d’ouvrage : Syctom. Entreprises : Urbaser Environnement (mandataire), Valorga International (procédé industriel), S’Pace Architecture et Environnement (architecte).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur